..trouvé cet article dans le n°8 de la revue Druvidia:

La terre, un être vivant

Un être vivant se caractérise par diverses fonctions dont les principales sont: la digestion, la repiration, la circulation.
Chez l’homme, le coeur est l’organe qui manifeste les mouvements les plus rapides en ne considérant que la vie organique. Il bat soixante fois par minute, en deux temps, avec une contraction et une dilatation et préside à la circulation du sang;
Le poumon fonctionne à raison de vingt fois par minute avec son temps d’inspir et d’expir, il préside aux fonctions de respiration ou digestion de l’air atmosphérique. La digestion dont la durée est variable selon les repas plus ou moins abondants et les individus, doit s’accomplir quatre fois en vingt quatre heures.
L’innervation ou fonction du système nerveux est, en gros, caractérisée par la veille (16 heures) et le sommeil (8 heures), ainsi que par les cinq sens objectifs.
Il faut ajouter que pour l’homme la durée de sa vie physique sur cette planète, est d’environ soixante quinze ans.
Les mouvements de la terre sont plus lents que ceux de l’être humain. Une minute de l’homme correspond à un jour de la terre.
Circulation: en une journée de 24 h. la terre tourne sur elle même, une moitié est dans l’obscurité, l’autre baigne dans la lumière solaire, en même temps, l’océan présente un gonflement (marée haute) et une contraction (marée basse). L’eau est aspirée de l’océan dans l’atmosphère, elle circule comme un courant artériel au dessus des terres sur lesquelles elle tombe en pluie ou rosée. Elle se condense dans les glaciers qui constituent les réserves vitales de la planète. Et cette eau retourne par les rivières et les fleuves à l’Océan, ce qui constitue le courant veineux.
Respiration: la terre absorbe et fixe les rayons solaires, à chaque période de rayonnement solaire et de rayonnement lunaire correspond un inspir et un expir. Mais la période du cycle respiratoire complet est de quatre semaines dont chacune est caractérisée par l’influence lunaire.
De la nouvelle lune à la pleine lune se fait la fixation dans les filons (1) métalliques de l’inspir des rayons solaires. De la pleine lune à la nouvelle lune, c’est l’expir de tout ce que la terre renvoie de forces hors de son domaine.
Digestion: la digestion terrestre est caractérisée par:
1) ingestion des aliments par l’humus terrestre,
2) séparation des parties absorbables et des parties inutiles,
3) fixation dans l’organisme terrestre et transformation en produits nouveaux des parties digérées, ou assimilation et utilisation,
4) transformation ultérieure en substances inertes des produits digérés, ou excrétions.
A certains moments, la terre a faim plus qu’à d’autres. Elle s’arrangera toujours pour augmenter son alimentation en provoquant des épidémies, des cataclysmes ou des guerres entre animaux ou êtres humains. L’ agriculture est basée sur la digestion terrestre:
1) ingestion des germes (septembre à décembre),
2) assimilation par l’humus des germes ingérés (décembre à mars),
3) production et sortie des germes transformés, union des sucs terrestres et des rayons solaires constituant la sève (mars à juin),
4) le Fruit ou la Graine, produit vivant, en même temps que les sous produits, retournent à la terre sous la forme de cadavres végétaux (juin à septembre).
Pour les animaux et les minéraux, il y a des périodes analogues. Innervation, les forces que la terre tire du soleil et qui n’ont pas été employées sont concentrées dans les filons métalliques qui forment un véritable système nerveux ganglionnaire. Le temps attribué au cycle de l’innervation terrestre est assez difficile à déterminer. La période de vie et de mort des continents terrestres se fait en 25920 ans (la grande année de Platon) dont 12860 d’absorption des forces cosmiques et 12860 d’expir de ces forces avec transformations continentales et déluges.

(1) Filon: suite ininterrompue d’une même matière recoupant des couches de nature différente.