You are currently browsing the daily archive for février 6, 2008.

(Mardi 5 février 2002-2008)

Pas facile de raconter tout ce qui s’est passé depuis hier au soir. Essayons quand même. En fait, on aurait du lire plus attentivement les mises en garde du Guide du Routard parce que si les gens de l’agence sont des escrocs, on n’est pas sorti de l’auberge puisque France, qui est un peu fragile psychologiquement, ne voit plus que par eux… que par un d’entre eux surtout, Bablu chez qui elle a passé une partie de la journée d’hier et en qui elle voit un « frère » retrouvé … elle est complètement dans son trip « femme occidentale en pleine recherche spirituelle » et constitue ainsi une cible de choix pour tous les escrocs qui pulullent dans ce domaine. Et elle soutient qu’il y a en ce moment un pandit à l’agence. « Les pandits sont des Brahmanes connaissant les écritures. Ils tiennent un rôle prédominant dans la vie religieuse : ils sont consultés par les gens du peuple pour toute question concernant les rituels, ou la conduite à tenir dans des situations délicates. Érudit, le pandit connaît par cœur nombre de chef-d’œuvres, de vers, d’exemples édifiants appropriés à toute circonstance : sa mémoire est un trésor de connaissance. Bibliothèque ambulante, la moindre question déclenche une avalanche de citations. Il met un point d’honneur à ne pas avoir recours aux livres ». (http://www.elishams.org/Pandit.html). Ce pandit, donc, l’aurait initiée (?) et doit aujourd’hui, lui révéler sa destinée, ainsi qu’à moi même … Anne, quant à elle, ne veut pas en entendre parler…
Bon, quand nous sommes rentrés hier , la soirée a été plutôt réussie, France est rentrée et nous avons diné dans la chambre … les rires ont commencé quand elle s’est emportée la bouche avec un piment (du sucre, surtout pas d’eau ou autre liquide) et on a parlé et ri jusqu’à assez tard dans la nuit.
Ce matin, France fait la gueule, froide et distante , même pas déridée par son « frère » qui vient tambouriner à notre porte dès 8 h. pour l’emmener à l’agence. Je dois dire que je suis assez curieux de voir le pandit et je pars avec eux en rickshaw. Seconde expérience de la rue qui assure toujours son extraordinaire spectacle…
Au sortir du bruit et de la poussière, le spectacle est tout autre dans cette arrière salle minuscule où le pandit est là assis en tailleur par terre. C’est un type entre deux âges, les cheveux poivre et sel, en punjabi ( le salwar qui est une sorte de pantalon très ample, et le kameez, tunique portée par dessus et qui descend en général presque au niveau des genoux), il est en train de psalmodier des mantras, dans la fumée des encens et au milieu des offrandes. Il nous asperge plusieurs fois d’eau et nous imprime de son pouce le tilak, ou tika, rouge orangé sur le front, le « Troisième Oeil » de Shiva . Ensuite il se met à révéler sa « destinée » à France en la lisant dans sa main gauche : elle a deux enfants (ce qui est vrai) et deux résidences (ce qui est vrai aussi puisqu’elle a un appartement mais retourne voir ses enfants chez son ex mari et y loge), elle est heureuse et joyeuse, l’ argent rentre et sort, ses enfants seront heureux et elle même rencontrera un homme très riche avec lequel elle sera très heureuse … pas de quoi casser trois pattes à un canard… Quand à la mienne de destinée, elle est contenue dans peu de mots: si je me marie j’aurai deux enfents, je suis heureux et Dieu m’aime (ah oui, j’avais oublié que Dieu aimait aussi France) et le dieu qui m’aime est plus particulièrement Brihaspati qui est heureux que je sois heureux et dont Alain Daniélou (« Les Dieux de l’Inde ») dit qu’il est le Grand-maître, qui est la divinité présidant à l’intelligence et le Précepteur-des-Dieux… Je ne sais trop quoi en penser … d’un côté, ça ressemble complètement à ce que décrit le Routard, typique des arnaques sur les touristes occidentaux entichés de spiritualité … et d’un autre côté je ne peux pas m’empêcher d’y voir des marques d’authenticité: les membres de l’agence semblent vraiment considérer ce pandit avec vénération et d’autres signes sont décelables qui me font penser que cet homme est vraiment ce qu’on dit qu’il est.
La rencontre terminée, nous allons dans un magasin de chaussures où je me montre vénal, sans aucun scrupule : j’accepte que Bablu paie la paire de sandales qui m’a tapée dans l’oeil et ensuite, je m’offre un rickshaw qui me ramène à l’hôtel où Anne m’attend pour en changer (d’hôtel) : tant pis pour la baignoire luxueuse, fastueuse avec différents plans dans laquelle on aurait pu aisément loger à plusieurs…
Quand nous arrivons au nouvel hôtel, France nous appelle pour nous demander si on a quelque chose de prévu l’après midi, parce qu’elle aimerait bien qu’on passe la prendre chez Bablu. Entretemps, Anne a pris contact avec une autre Agence, qui lui a parue plus « officielle » et c’est dans une voiture de cette agence que nous nous rendons chez Bablu… son conducteur semble persuadé que nous avons affaire à des escrocs et se fait fort de faire changer France d’avis.
Bablu habite avec sa femme dans un quartier populaire… ils logent une soeur de je ne sais trop qui et des neveux … France aimerait bien, sérieusement, me voir en adopter un et le ramener avec nous à la fin du voyage et j’en suis presqu’à me dire « et pourquoi pas ?… » A un moment, France et moi sortons avec une des petites nièces et allons , chacun la tenant d’un côté par une main, dans une boutique pour acheter des bonbons … étrange impression : les gens dans la rue nous regardent comme si nous faisions partie du paysage … aucune curiosité, aucune marque de rejet, la marchande de bonbons nous sert comme si elles nous avait déja servi des dizaines de fois … et la petite nous tient la main comme si elle l’avait toujours tenue…
D’un autre côté, je trouve Bablu beaucoup plus sympathique, plus accueillant, et j’oublie l’image de l’indien louche qui nous a enlevé, et pas loin de séquestré notre copine. D’ailleurs, notre copine, elle semble revenir à de meilleurs sentiments et après avoir balancé pour rester chez celui qu’elle continue à considérer comme son frère retrouvé, elle décide de rentrer avec nous à l’hôtel. lotus-temple.jpgEn chemin, nous prenons la direction du Lotus Temple construit sous la forme d’une fleur de lotus ; il est le dernier des sept temples de Bahai construits dans le monde. Achevé en 1986, il est placé au sein de jardins aménagés en parc.Sa structure se compose de marbre blanc pur. L’architecte Furiburz Sabha a choisi le lotus comme symbole commun à l’hindouisme, au bouddhisme, au jaïnisme et à l’Islam. Les croyants de n’importe quelle foi sont libres de visiter le temple et d’y prier ou d’y méditer. Le temple est impressionnant, par ses dimensions, sa matière, le marbre, et l’étendue du parc qui l’entoure. Beaucoup de monde s’y presse, touristes ou croyants j’y vois d’ailleurs « mon » premier moine tibétain. France se comporte comme une véritable dévote … nous avons bien sur tous enlevé nos chaussures, mais elle, en plus ne parle plus que par gestes pour ne pas troubler l’énergie pacifique des lieux et ne quitte pas son foulard qu’elle s’est mise sur les cheveux …
En rentrant, nous nous arrêtons à l’agence de Bablu où des devis et des itinéraires ont été préparés. L’autre agence est dans l’impossibilité de s’aligner et son représentant n’arrive pas à convaincre France : elle demeure intraitable et ne lâche pas d’un pouce. Les prix de Bablu sont imbattables et il enlève facilement le morceau (nous, en l’occurence …). Seulement les discussions n’ont pas été calmes et France est vexée par la méfiance qu’Anne n’a pas hésité à exprimer, parfois de manière un peu brutale … l’atmosphère est lourde, la tension perceptible, on sent nettement que le groupe est à deux doigts d’exploser et Bablu essaie naïvement d’arrondir les angles. A un moment, France prend la porte mais après un moment d’hésitation je préfère lui courir après et la ramener, mais elle ne m’adresse plus la parole et va se coucher…
Tout cela est plutôt dur mais assez instructif … et Anne décide de partir demain de son côté…

Publicités

pour me contacter

février 2008
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829  

a

Des racines et des elfes

Tigialon uscas

Blog Stats

  • 1 284 093 hits
Publicités