You are currently browsing the daily archive for février 15, 2008.

(Mercredi 13 février 2002-2008)

Brrrr, la nuit a encore été glaciale et quand je me lève ce matin et descend pour aller faire un petit tour, les employés de l’hôtel ne sont pas tous levés, couchés dans le hall, par terre ou sur le canapé dans l’entrée, dans des duvets ou sous des couvertures, tout habillés… bizarre, vous avez dit bizarre ……. Quoi qu’il en soit le ciel est d’un bleu d’une pureté éblouissante et les jeux de lumière sur la neige et sur l’herbe sont magnifiques. L’air est pur et le soleil est chaud, mérite bien une petite ode à Belen, tiens:
« Salut à toi, Belen, protecteur du monde. Protège moi aujourd’hui, inspire mes oeuvres, accorde moi amour et bonté, courage et sagesse, pour que, nous quittant ce soir dans ta gloire, tu me laisses sain et joyeux et me retrouves tel demain ».
C’est un sujet dont je n’ai pas encore parlé : je n’éprouve aucune gène à invoquer mes dieux gaulois sur cette terre indienne, n’y vois aucune antinomie et c’était particulièrement évident quand je me suis plongé dans le Gange, même si j’éprouve beaucoup de respect pour Shiva et Ganesh notamment… j’ai essayé un peu de parler de ça avec Sharad mais je ne sais pas trop si j’arrive à me faire comprendre quand je lui dis que nous sommes issus peu ou prou d’un même foyer indo-européen et que je suis venu là parce que c’est là que vivent encore les dieux … en tout cas, il est sensible à mon médaillon de Cernunnos et je pense qu’eux aussi ont un dieu cornu …
Nos accompagnateurs nous donnent journée libre (sympathique attention de Sharad) et France et moi passons un peu de temps sur le balcon en plein soleil qui domine la vallée …inde-8-2002-2008-027.jpg juste en dessous, des maisons occupées par des familles tibétaines, avec des chèvres dehors … nous sommes un peu à l’écart ici et la neige que quasiment personne n’a foulée, donne une impression de propreté. C’est une autre histoire dans le centre où la gadoue a envahi les ruelles et nous pataugeons à qui mieux mieux pour aller au Namgyal, inde-10-2002-2008-032.jpg le Temple dans lequel sont célébrées les cérémonies religieuses pour le Dalaï Lama. Y est perpétué le rituel de Kalashakra La tradition du Kalachakra tourne autour des concepts du temps et des cycles : du cycle des planètes, du cycle respiratoire, et du contrôle des énergies les plus subtiles qui sont dans le corps de chacun afin d’atteindre l’illumination. La déité du Kalachakra représente un Bouddha et son omniscience. Tout est sous l’influence du temps, et lui est le temps donc sait tout. De même, la roue (du temps) n’a ni début ni fin.
L’église catholique serait jalouse… héhéhé … car il faut faire la queue pour y avoir accès. Il y a effectivement beaucoup de monde et ça nous fait perdre beaucoup de la visite … on voit beaucoup de choses, ça c’est un fait, mais de là à savoir ce que c’ est,inde-9-2002-2008-030.jpg mis à part les moulins à prières et les offrandes, c’est une autre histoire …
Quand nous en sortons, nous allons encore passer deux heures chez le marchand de pierres qui nous offre un cristal à chacun, c’est agir en bon commerçant car France s’y laisse aller à quelques folies et moi même j’y achète un bol à offrandes que je destine à mon autel. D’ailleurs tout ça me pousse à faire un rapide petit bilan de ce qu’a été ma vie spirituelle jusque là et comment j’envisage qu’elle soit maintenant tant en ce qui concerne le druidisme et la sorcellerie que des cours de Sélim Aïssel et de la 4ème Voie et du groupe de Stéphane. Toutes ces matières je compte bien m’y impliquer car je les sens faire partie intégrante de moi même, au moins pour les deux premières … en revanche je n’ai plus trop envie de continuer les satsanghs chatelleraudais (maintenant que je sais ce qu’est vraiment un satsangh et que nous n’en faisons qu’une parodie profane) et j’ai bien envie aussi d’abandonner le groupe de prières de Maguy Lebrun… De manière anecdotique, j’ai beaucoup aimé tout au long de notre séjour, les petits autels qu’on voit dans tous les commerces et chez les particuliers aussi, y compris dans les voitures et je suis vraiment très tenté d' »aménager/décorer » en conséquence la petite Panda …
Donc, on sort de chez le marchand de pierres qui, entre parenthèses, a dit à France qu’elle s’est faite avoir à l’Emporium de Delhi, la bague avec une topaze que le dragueur au « langage du coeur » lui a vendu, c’est du toc, c’est pas une topaze …hahaha … et pour nous laver un peu de toutes les fritures et de tous les épices que nous ingurgitons depuis plus d’une semaine, nous achetons carottes et radis noir que nous assaisonnons d’un filet de citron et de sel. Manque d’habitude, France cale sur le radis et moi j’ai plus trop faim alors elle le donne à une mendiante qui semble ravie de l’aubaine et qui le donne à son moutard qui, lui même, se précipite dessus avec une joie qui fait plaisir à voir … Nous marchons le long des boutiques et des maisons dans les petites ruelles étroites … toutes les boutiques ne sont pas ouvertes d’ailleurs car, à un ou deux jours près, ce doit être le Nouvel An tibétain … des cris fusent ça et là, et des rires sortent des maisons … les tibétains boivent sec et certains sortent en T.shirts, par ce froid, et chahutent dehors dans la gadouille … inde-11-2002-2008-036.jpg Après avoir croisé un chien qui a … un trou dans la tête … grands dieux, comment a-t-il pu se faire ça ? et ça n’a pas l’air de le géner outre mesure… un peu plus loin c’est un cireur de chaussures qui insiste tellement que je le laisse s’occuper de mes mocassins… les pauvres en ont bien besoin d’ailleurs, soumis à rude épreuve d’abord dans la poussière et puis maintenant dans la neige fondue et la boue … le problème c’est qu’ils sont bleus et que le cireur n’a pas de cirage bleu, que du noir et que je m’en aperçois un peu tard alors que le mal est fait … enfin, quand je dis « le mal », c’est histoire de causer parce que après tout, bleu ou noir qu’est-ce que ça peut bien me faire … ce qui me fait plus en revanche, c’est quand il me demande le double de ce que nous étions convenu … et même si ça me fait un peu honte (mais pourquoi ?), je le plante là après lui avoir donné le montant initialement prévu…
Nous passons une bonne partie de l’après midi dans un bistrot à boire du thé et du café, à regarder dehors et à écrire chacun de notre côté. C’est un moment de calme que je mets aussi à profit pour réfléchir à diverses choses … Il est évident que ce voyage a le mérite de clarifier un certain nombre de choses dans mon esprit… il me rend par exemple beaucoup plus ouvert… Ouvert et plus tolérant aux diverses personnalités de France, ouvert aux gens aussi : c’est un fait que je n’arrête pas de sourire aux gens que je croise et même si tous ne me le rendent pas, il y en a suffisamment qui le font ou même qui me gratifient du traditionnel « namaste » en joignant les mains sur la poitrine pour me mettre en joie …je suis aussi très fier, pourquoi ne pas l’avouer, d’être souvent allé au devant de mes peurs … ça n’a peut être l’air de rien mais j’avais peur des mendiants je les ai nourris, j’avais peur de me perdre, je me suis perdu volontairement, j’avais peur de parler l’anglais, je me suis mis dans des situations où j’étais obligé de le faire, etc… autant de défis (mais oui !) lancés et relevés…

Publicités

pour me contacter

février 2008
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829  

a

Des racines et des elfes

Tigialon uscas

Blog Stats

  • 1 276 119 hits
Publicités