Une salutaire mise au point :

CENSEUR DES PAUVRES, AMIE DES RICHES

« LES saints, écrivait George Orwell en1949, devraient toujours être jugés coupables, jusqu’à ce qu’on ait prouvé leur innocence. » La carrière de Mère Teresa suggère l’inverse. Alors que la plupart des personnalités publiques voient leur réputation jugée à la lumière de leurs actes, Mère Teresa, elle, voit ses actions évaluées à l’aune de sa réputation.

lire la suite : http://www.monde-diplomatique.fr/1996/11/HITCHENS/7400

Publicités