You are currently browsing the daily archive for août 22, 2008.

Notes tirées de « Foi et Intolérance », de Ram Swarup (éd. du Labyrinthe):

    Le dieu unique qui serait plutôt une sorte de formation mentale et vitale, un principe d’hégémonie, qu’un être spirituel, entre en communication avec

    1) Abraham : à ce moment, il est unique mais tolère encore l’existence d’autres dieux.

    2) Moïse (judaïsme). Selon Freud, un dieu de cette nature (unique et jaloux) était le mieux adapté à un peuple qui se préparait à acquérir une nouvelle patrie par la force.

    3) Jésus (christianisme) Ce dieu unique ne supporte plus les autres dieux: il veut devenir le seul et unique dieu de tous.

    Jésus tente d’abord d’entrer dans le rôle du Messie (comme d’autres avant lui et comme d’autres après), un personnage religieux et politique qui devait être le roi des juifs considérés comme l’unique peuple élu, et les libérer du joug de la servitude. Ne réussissant pas dans ce rôle, rejeté par les juifs, il rejette les juifs: Dieu met ainsi fin à son alliance avec eux pour en signer une autre avec ceux qui croient en Son Fils. De Messie, Jésus a été transformé en Sauveur, en Fils Premier-Né de Dieu. Intermédiaire entre Dieu et l’homme —> entreprise de conversion à l’échelle de l’univers.

    4) Mahomet (Islam): précise que sa révélation annule les précédentes et qu’il est le tout dernier prophète, qu’il n’y en aura pas d’autres.

    La naissance de l’Islam semble avoir directement inspiré des siècles (du VIIe au XVe au moins) de bruit et de fureur, de guerres de conquêtes, de massacres de non-croyants, de rivalités entre les héritiers du Prophète et d’assassinats.

_ _ _ _ _

Ce qui me semble un excellent résumé de la genèse et de l’évolution du Dieu unique et des religions du désert, issues du Livre …

pour me contacter

août 2008
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

a

Des racines et des elfes

Tigialon uscas

Blog Stats

  • 1 286 251 hits