24 août 1899: naissance à Buenos Aires de l’écrivain argentin Jorge Luis Borges.

On peut considérer Borges comme l’un des fondateurs de l’école latino-américaine du réalisme magique. A son image, son travail est d’une grande érudition, et à l’occasion délibérément trompeur puisqu’il traite aussi bien de la nature de l’infini , de miroirs, de labyrinthes et de dérive , de la réalité, de l’identité ou encore de l’ubiquité des choses. Souffrant d’une maladie héréditaire, il devient aveugle assez jeune mais de façon progressive, ce qui eut une forte influence sur ses écrits. Par l’un de ses personnages, lui même plus jeune,dans une de ses nouvelles, il se fait prédire: « Tu deviendras aveugle. Mais ne crains rien, c’est comme la longue fin d’un très beau soir d’été »

Il est l’auteur de nombreuses nouvelles, poèmes, critiques littéraires, essais, et il se livre à une réhabilitation du roman policier, qu’il considère comme plus digne héritier de la littérature classique que le nouveau roman. Lui seul, dit-il, se situe dans la continuité de la littérature avec un plan, une introduction, une intrigue et une fin. Il est aussi l’auteur de textes qui décrivent des réalités fantastiques proches des thèmes et des interrogations de la science-fiction.

Il se fait connaître en France par la revue Planète de Jacques Bergier et Louis Pauwels, porte-parole du mouvement du réalisme fantastique.

Publicités