Je viens de terminer « le Grand Suicide » de Robert Dun que Saint Loup l’avait poussé à écrire et qui m’ a passionné de bout en bout … m’étonne pas que l’auteur ait été pourfendu par des cloportes du genre de Paul Ariès, car il est lui aussi un grand éveilleur … et, sous les lignes, il répond à pas mal de questions qu’on peut se poser encore aujourd’hui. Par exemple, lors de la venue du pape, on m’a dit sur un forum que je regretterai peut être le christianisme quand triomphera l’islam … alors, pourquoi ne pas accepter de faire un bout de chemin avec les chrétiens ?

« Un vieux proverbe allemand prévient « quand on mange de la main de Rome on en crève. Attention: nous ne menons pas le même combat identitaire que les chrétiens. Leur identité, c’est le christianisme, peu importe que le chrétien soit blanc, jaune ou noir, peu importe qu’il soit sain ou taré. Une domination de l’Islam, si elle aboutissait, ne serait pas pire pour nous que le Christianisme. Elle rouvrirait même la porte à la renaissance des vertus plus viriles. Nietzsche ne s’est pas trompé en écrivant: « le Christianisme est une religion sémitique d’esclaves. L’Islam est une religion sémitique de maîtres ». Notre présence aux côtés des chrétiens pseudo-identitaristes ne profiterait qu’ à ces derniers. Lorsque des gens libres s’allient à des fanatiques infaillibles, chrétiens ou communistes, ils sont toujours les dindons de la farce ».

… et ailleurs, il met en garde contre les dangers d’un conflit ouvert : « Prenez garde, ouvriers européens : les mêmes qui vous ont submergés de dizaines de millions de musulmans pour écraser vos revendications peuvent vous exciter demain à vous battre contre ces mêmes musulmans devenus combattants. On vous dira qu’on s’est trompé (qui est “on” ?), que ces hommes n’ont pas su profiter de l’évolution qu’on leur proposait. Ne tombez pas dans le piège.

J’ai dénoncé plus clairement que quiconque les bases pathologiques des religions du désert, marxisme inclus. Je suis bien loin de me laisser gagner par les mirages infantiles de l’islam. Mais si la crapulocratie s’en prend à l’islam, ce n’est pas à cause de ses dogmes infantiles, ni à cause des tchadors d’écolières manipulées. C’est parce que l’islam reste la seule force anticapitaliste, la seule capable de faire échouer le chancre mondial de la société de consommation.

La guerre civile mondiale, à la fois raciale, culturelle et sociale ne sera pas évitée. Mais les hommes libres n’y ont aucune place. Ne vous laissez pas entraîner dans le tourbillon de folie et ne vous battez qu’en cas d’absolue nécessité, si vous êtes personnellement attaqués. »

Publicités