« Nous croyons faire l’éloge d’un être en disant qu’il est sensible. Sensible: offert à tout ce qui peut écorcher. Loin de cultiver la sensibilité, on devrait la détruire dans une société qui multiplie les causes d’écorchement ».

Michel de Saint-Pierre: « la Mer à Boire ».

ronce

… et c’est de plus en plus vrai !… ah putain, si je pouvais me débarrasser de cette sensibilité qu’on ne distingue plus bien de la sensiblerie, j’arrêterais de passer de la tristesse à l’indignation et ça me ferait de belles économies de pansements tout en me promettant une plus belle espérance de longue vie … j’en ai marre d’être couvert d’écorchures !… devenir un salaud !… comment ils font les autres ?…

Publicités