hiver

« Le gel a glacé les formes pour les transmettre intactes. L’ air est sec et froid. Voici l’hiver pour mordre la peau et conserver l’esprit. Voici la beauté du froid qui s’étend avant d’admettre le dégel. Voici, sur le sol rouillé, de lourdes ornières où le passage des hommes s’inscrit dans la glaise. Voici la terre durcie par où ils reviendront. Tout est attente, tout est promesse de joie, toute joie est éternité. Et tout est là. Un toit qui s’enveloppe de buée, la glace qui crisse et qui fond sous les dents, un roseau déjà plus vert, l’âtre du retour, les marques des bêtes, le souvenir des feux, tout est là. Notre monde attend ici. La Nature retient son souffle. Le son s’arrête et vibre lentement. Promesses du soleil bientôt tenues. Essoufflée de douze mois, la vie s’est arrêtée un instant. Elle s’émerveille, respire, reprend son souffle. L’année arrive : la voici de retour. »

Alain de Benoist.

Publicités