picsou

En 1993, la conscience morale universelle auto proclamée Elie Wiesel et le bienfaiteur de l’humanité, Jacques Attali, qui veut augmenter l’immigration et précipiter la mondialisation pour sauver le monde (lisez le capitalisme), se sont volés dans les plumes comme des vieilles catins hystériques (« touche pas au grisbi salope !!! ») pour des histoires de préséance et surtout de gros sous. L’un publiant des entretiens avec François Mitterrand, l’autre lui en déniant le droit car ils lui auraient appartenu …(les droits d’auteur, parfois, ça rapporte très gros …). Wiesel était allé jusqu’à pleurnicher à Attali : « Les nazis n’ont pas réussi à m’anéantir, toi tu l’as fait. » (plaies d’argent et d’égo surdémesuré, n’est-ce pas, si elles ne sont pas mortelles, font très mal …). Je ne sais pas trop comment s’était terminée l’histoire, mais j’apprends aujourd’hui en laissant traîner un oeil sur les actualités que la Fondation Elie Wiesel pour l’humanité avait donné en gestion “la quasi totalité de ses avoirs” à la société de Bernard Madoff : “Nous sommes profondément attristés et désolés d’être, comme de nombreux autres, les victimes de ce qui pourrait être la plus grande escroquerie aux placements de l’histoire” annonce l’organisation mais rassurons nous, elle se déclare apte et prête à poursuivre l’oeuvre de son fondateur … ouf, on a eu peur …quant à Elie Wiesel on peut se rassurer aussi pour lui, il doit avoir son fric placé ailleurs …

(en attendant, je me marre … )

Publicités