vesta_03

Info que donne Vertumne quelque part, selon laquelle des païens italiens veulent instaurer le 24 février comme Il Giorno Pagano della Memoria: « Paraît-il que c’est ce jour là (en 391) que le feu sacré de Vesta a été définitivement éteint par les sbires de l’Empereur Théo (over?)dose ».

Le symbole est important parce que c’est Théodose, et non comme beaucoup le croient et continuent à le dire Constantin, qui a scellé le destin du paganisme en publiant en 380 l’édit de Thessalonique : « Tous les peuples doivent se rallier à la foi transmise aux Romains par l’apôtre Pierre, celle que reconnaissent Damase et Pierre d’Alexandrie, c’est-à-dire la Sainte Trinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit », ce qui élevait le christianisme au rang de seule religion officielle et obligatoire. En clair, Théodose ferme les temples, interdit sous peine de mort les cultes des anciennes religions,les offrandes et les sacrifices.

Quelques détails biographiques sur ce grand chrétien qui aimait son prochain comme lui même: en 390 il est excommunié par saint Ambroise de Milan pour avoir ordonné le massacre de 7000 à 10 000 habitants de Salonique et il s’humilie publiquement devant lui quelques années plus tard la tête couverte de cendres pour obtenir sa réintégration dans l’Église: c’est la première fois que le pouvoir impérial est dominé par celui de l’Église.

Publicités