Je connaissais son livre sur l’ Empereur Julien mais pas celui là:


jerphagnon

Ce livre traverse de façon vive et plaisante les mythes de l’Antiquité, pour lesquels il constitue déjà en soi une excellente introduction. Mais à travers cet inventaire, c’est une approche de la pensée mythique qu’il propose, allant de pair avec le constat de sa cruelle absence aujourd’hui.

Les Anciens allaient et venaient du mythe à la philosophie, de la légende à l’histoire – et tout se passe comme si ces deux pôles antithétiques se nourrissaient l’un l’autre. Mais avec l’avènement du monothéisme judéo-chrétien, puis de l’islam, ce va-et-vient souple s’est, au fil des siècles, durci en deux pôles antithétiques, prétendant à la vérité de manière exclusive : la religion et la science. Partant, c’est l’intelligibilité même de la pensée antique qui nous a peu à peu échappé. L’accélération de l’histoire semble nous avoir fait naviguer entre deux écueils : celui d’une domestication de la raison par la foi et celui d’une exclusion du mythique et du religieux par la raison. Ce combat mortifère nous a finalement rendus exsangues, spectateurs impuissants d’une lutte entre les « fous de Dieu » et les apôtres du marché.


L’auteur reprend donc avec humour et érudition le chemin des mythes -et nous invite à entendre autrement ces légendes qui, au détour d’une histoire de déluge ou de métamorphoses, nous plongent au coeur de l’homme.

*****************

Merci Vertumne

Je suis tombé dessus par hasard (oui, ce hasard qui n’existe pas) hier à la Médiathèque

Publicités