11 mars

______

.

1892 – Ravachol qui veut venger la condamnation sévère de deux compagnons de lutte, Decamps et Dardare, dépose une marmite chargée d’une cinquantaine de cartouches de dynamite et de débris de fer en guise de mitraille dans l’immeuble du juge Benoît, 136 boulevard Saint Germain, à Paris, qui présidait les Assises lors du procès . La projection de mitraille fit d’effrayant ravages, mais il n’y eut toutefois qu’un seul blessé. Dès lors, l’étau va se resserrer autour de l’anarchiste qui sera bientôt arrêté.

.

1937– Deux bombes détruisent les immeubles du patronat français et de l’Union patronale interprofessionnelle. On soupçonne les anarchistes italiens. Mais l’enquête va permettre d’ orienter les soupçons sur la Cagoule, groupe du parti national révolutionnaire d’extrême droite  fondé en 1935 par le polytechnicien Eugène Deloncle, qui voulait renverser le communisme et luttait contre le gouvernement de front populaire de Léon Blum .

.

1963– Jean-Marie Bastien-Thiry, 35 ans, est fusillé le 11 mars 1963 au fort d’Ivry. Ingénieur militaire , marié et père de trois fillettes. Polythecnicien, scientifique brillant et de stature internationale, lieutenant-colonel de l’armée de l’air, il fut condamné à mort pour avoir organisé , en 1962 dans le cadre de la lutte de l’OAS pour conserver l’Algérie française, l’attentat du Petit-Clamart dans le but d’assassiner le général de Gaulle, alors président de la République.

Cette exécution politique est la dernière qu’ait connue la France à ce jour.

Publicités