cameronetableau

En 1863, pendant l’expédition française au Mexique pour soutenir Maximilien de Habsbourg devenu Empereur grâce à Napoléon III, l’armée française assiège Puebla. Un convoi français part du port de Veracruz le 29 avril 1863 chargé de vivres, matériel de siège et de 3 millions en numéraire. Le colonel Jeanningros, commandant le Régiment étranger, ayant eu des renseignements concernant l’attaque probable du convoi, décide d’envoyer la 3e compagnie explorer les abords de Palo Verde avant l’arrivée du convoi. Soixante-deux fantassins et trois officiers de la 3e compagnie du Régiment étranger de la Légion étrangère sont donc envoyés à la rencontre du convoi, à l’aube du 30 avril.

Les choses se gâtent et, assiégée dans l’hacienda de Camerone, la compagnie du capitaine Danjou résiste pendant toute une journée à deux mille Mexicains. Par leur sacrifice, ces soixante-deux légionnaires ont permis au convoi qu’ils devaient protéger de passer.

Maximilien sera fusillé le 19 juin 1867.

Chaque 30 avril, les héros de ce combat sont honorés dans tous les régiments et dans toutes les amicales de la Légion ; à cette occasion est lu, depuis 1904, le récit « officiel » du combat de Camerone. L’idée du « serment de Camerone » est là pour rappeler le courage et la détermination des légionnaires et le respect à la parole donnée accomplie jusqu’au sacrifice suprême. Chaque année depuis 1906, sur le front des troupes qui présentent les armes, est lue l’inscription du monument :

Ils furent ici moins de soixante
Opposés à toute une armée.
Sa masse les écrasa.
La vie plutôt que le courage
Abandonna ces soldats Français
A Camerone le 30 Avril 1863

Advertisements