« Toute sa vie, M. Dulaurier s’était persuadé que, conjuguant l’esprit d’aventure de d’Artagnan, la mélancolie byronienne d’Athos, l’amour des jeunes personnes d’Aramis (s’il avait eu aussi son goût de la théologie, ç’aurait été complet) et le fort coup de fourchette de Porthos, il était à lui seul, une réincarnation des quatre mousquetaires« .

Gabriel Matzneff:  Nous n’ irons plus au Luxembourg.

Trois mousquetaires

Ça fait longtemps que j’ai envie de relire les Trois Mousquetaires mais j’ai toujours été retenu par la crainte d’être déçu … j’ai surtout peur d’être déçu, oui je l’avoue, par madame Bonacieux dont j’ai gardé une image très précise … et incomparable ! Et donc, une fois de plus ce passage de Matzneff que je vais bien finir par savoir par coeur … cette fois il m’a fait franchir le pas et pour l’instant je me régale !…

—————————————————————————————————————————

Publicités