J’ai pas de sympathie particulière pour Marine Le Pen et je ne connais pas Steve Briois, mais qu’est-ce que je rigolerais si le FN demain, était vainqueur à Hénin-Beaumont …

rire

j’ai vu qu’une vitriollaise témoignait sur un forum antifa sur l’expérience de son bled, sous administration efhène pendant de « douloureusesannéesnoires », une variante moderne des heurlesplusombresdenotrhistoire : « haine, surveillance, harcellement, divisions,délation,déchirement du tissu associatif, censure dans nos bibliothèques.. ».c’est marrant mais j’ai l’impression de me trouver là en face d’ une administration socialiste ou uhempiste ou bien coco s’il y en a encore … a se s’rait pas gourrée la bonne dame dès fois ? … un peu mélangée les étiquettes ?…

c’est un remake des présidentielles de 2002 : le FN bien placé alors on appelle à l’union sacrée antifâââchiste, contre la bête immonde …tous ceux qui en croquent sont appelés à s’unir, le gâteau sera assez gros, assez copieux tant qu’il n’y aura pas de fâââchiste affamé qui tendra sa gamelle…république bananière ? Nan, c’est pour les autres … la droite pourrie (« l’âme des bourgeois : une trouille » Céline) et la gauche (« l’âme des prolétaires : une envie », Céline toujours) tous unis …

Bon ce serait juste pour voir la tronche de tous ces cons et ces salauds, je sais c’est pas très constructif …mais vu les noms de ceux qui appellent à « barrer la route au FN », tous cloportes et charognes parmi les cloportes et les charognes (y compris, et je ne citerai que deux exemples, ce connard de Daniel Hamidou, alias Dany Boon, aujourd’hui l’acteur le mieux payé du cinéma européen avec un revenu pour l’année 2008, d’environ 26 millions d’euro, qui lance son appel de Los Angelès où il semble vivre…et cette hystérique de Aurélie Filipetti qui à elle seule, rien qu’en ouvrant la gueule, flinguerait illico la cause écologiste) j’aimerais que cette route se transforme en boulevard vers la mairie…je suis pas sur du tout qu’il faille encore espérer des victoires (de qui ? Pour quoi ? Pour qui ?), mais rire des défaites des autres, ça je veux bien… parce que c’est avant tout quand même ça qui nous sépare irréductiblement de ces « autres » : le rire… D’ailleurs, en passant, un petit souhait de joyeux anniversaire pour Jean Raspail qui est né le 5 juillet 1925, et qui avait déjà compris dans « le Camp des Saints » : « C’était cela, précisément, que tous recherchaient. Pour eux, la comédie : mourir gaiement et vite. Pour les autres, la pesante tragédie à traîner stupidement jusqu’à son terme, jusqu’à la fin d’un monde pauvrement égalitaire ».

—————————————————————————————————-

Publicités