kali

« Mes haines ? Quel mot horrible ! Il ne faut jamais haïr. Cela va à l’encontre de l’enseignement du Bouddha, de Jésus, de Gandhi… de tous ceux dont Nietzsche a démasqué les naïvetés ou les hypocrisies. C’est une des raisons pour lesquelles je suis nietzschéen.

Je n’aime pas les moutons et ne tolère pas leurs leçons péremptoires au nom de la morale universelle, de la « conscience du monde ». leurs indignations comme leurs enthousiasmes ne sont que des feux follets qui sentent le tombeau. Leurs amours ne sont que quête apeurée contre la solitude, la misère intérieure; ils ne sont pas capables de don de soi.

Le petit nombre des lucides et des courageux est brimé, réduit au silence grâce à la stupidité et à la lâcheté du grand nombre. La soi-disant démocratie n’est en fait qu’une dictature du marais. Je suis du parti des Jacobins. Mais à tout prendre je préfère les royalistes au marais. Oui, je hais le marais, les moutons, les bâfreurs de journaux et de télévision. Ce sont eux qui m’engluent dans l’indignité générale, dans l’esclavage bien camouflé.

Non, vraiment, je n’ai pas honte de mes haines. »

Robert Dun : Une vie de combat.

————————————————————————————————————————————–

Publicités