Roger NimierSunsiaré de Larcône

Gabriel Matzneff écrit dans son Journal, en date du 29 septembre 1962 :

« Le matin. Je suis chez moi, à ma table de travail, en pantalon de pyjama, torse nu. Coup de sonnette. C’est Anne- Marie. Elle se jette à mon cou, reste un moment sans bouger, la joue appuyée contre ma poitrine. Puis, se reculant, elle me dit, les lèvres tremblantes, ses beaux yeux noirs pleins de larmes:

– Sunsiaré est morte.

Sunsiaré de Larcône, Anne-Marie m’en parlait sans cesse ces dernières semaines ; c’était pour elle mieux qu’une amie : un guide spirituel, une initiatrice. Et voici qu’hier soir elle s’est tuée en voiture avec Roger Nimier.

Les journaux publient la photo de Nimier et de Sunsiaré sur leur lit de mort, dans la chapelle ardente de l’hôpital. Le front ceint d’une bandelette, tristes et beaux comme de jeunes dieux inconnus. Inaccessibles. »

———————————————————————————————

Publicités