J’ai raté ce faits divers que relate, parmi d » autres, « la tribune de Genève »:

« Un professeur de sociologie de 45 ans a tué lundi soir à Juvignac (Hérault) un cambrioleur encagoulé qui s’est révélé être un de ses anciens élèves, a-t-on rapporté de source proche de l’enquête, en confirmant une information publiée sur le site du « Midi Libre ». L’enseignant était en garde à vue mercredi à la gendarmerie.

Agé de 27 ans, le jeune homme, déjà connu des services de police pour des faits de petite délinquance, souffrait de problèmes psychologiques et venait d’apprendre qu’il avait échoué à ses examens, a-t-on expliqué de même source. Les enquêteurs se demandent désormais si la victime n’a pas voulu se venger de l’enseignant plutôt que de simplement cambrioler son domicile.

L’agression a eu lieu lundi vers 23h dans un lotissement de Juvignac, à une dizaine de kilomètres de Montpellier. Un homme encagoulé et muni d’une arme de poing a pénétré dans la maison de l’enseignant et de sa famille. Il a forcé cet homme, sa compagne et leur fils adolescent à s’allonger par terre.

Il les a ensuite arrosés d’essence, menaçant de leur mettre le feu s’ils ne lui donnaient pas de l’argent. L’enseignant s’est défendu tandis que son épouse s’enfuyait avec leur fils et alertait les gendarmes. Ceux-ci ont trouvé l’agresseur mort, vraisemblablement victime d’un étranglement »

Mais c’est surtout la dernière ligne qui mérite de figurer dans une anthologie :

. »L’enquête judiciaire devra déterminer si l’enseignant a bien agi en état de légitime défense »

Véritablement, on croit rêver….

——————————————————————————————————————

Publicités