A 57,5 %, par référendum, les Suisses ont dit « oui » à l’interdiction des minarets. Déjouant tous les pronostics des instituts de sondage, les Suisses ont clairement refusé que la Confédération helvétique se couvre de symboles de la conquête musulmane de l’Europe. Un exemple pour la France.

Ce refus des minarets dépasse dans certains cantons les 70 %. La proposition populiste va donc devenir un amendement constitutionnel. L’interdiction de la construction de minarets, comme une mesure « propre à maintenir la paix entre les membres des diverses communautés religieuses », sera gravée dans le marbre.

——————————————————————————–

Publicités