Paul Léautaud, né le 18 janvier 1872 à Paris et mort le 22 février 1956 au Plessis-Robinson.

« Farce, incarnation grotesque d’un absolu de pacotille pour Paul Léautaud que le moment de la communion pendant une messe : « Une petite troupe de fidèles, à figures « spéciales », comme tous les « fidèles », sont ensuite venus s’agenouiller en demi-cercle devant la grille de la chapelle pour recevoir « le corps de Notre Seigneur » (…) S’étant ainsi réconfortés, les fidèles se sont relevés et ont regagné leurs places, tout en passant devant moi. Non ! la figure à la fois stupide et confite de ces gens! Rien que cela vous dégouterait de la religion. Un prêtre est ensuite venu s’agenouiller devant la grille et a prié pour les morts avec une vraie figure de l’emploi. Je jure bien que je ne veux pas de ces bouffonneries pour moi quand je quitterai ce monde ».

cité dans François Richard : l’anarchisme de droite dans la littérature contemporaine.

——————————————————–

Publicités