« – Tout est dans l’oubli de l’homme, commença la Prêtresse.

– Vrai. Le silence des hommes est la cause de l’effacement des Dieux, de leur apparent effacement.

– Les Puissances sont les gardiennes de l’ ordre du monde. Dépourvues de visage, indifférentes, elles doivent être invoquées par les mortels pour prendre pleinement conscience de leur existence. Quand les hommes se taisent …

– Les Dieux se retirent, poursuivit Maugis

– Le responsable, c’est bien l’homme, l’homme de l’Age sombre, livré au règne sans partage des la matière -et donc de la funeste Discorde. L’homme qui a négligé les antiques disciplines de résistance aux assauts des forces du néant ».

Christopher Gérard, Maugis.

——————————————————————————————-

Advertisements