Hier à Paris, « marche des fiertés 2010 » avec comme principal mot d’ordre « l’amour ne discrimine ni le sexe, ni la couleur » : tout ce qu’on aime !… alors que j’aurais plutôt tendance à penser qu’ils peuvent bien faire ce qu’ils veulent… on en arrive au résultat inverse : ces fiottes, mâles, femelles ou autres, assimilés ou non, me dégoutent : il ne faudrait même pas beaucoup me pousser pour me faire croire que c’est une maladie.. … j’ai beau essayer de les voir avec tout ce que je peux , au mieux de tolérance, au pire d’indifférence : ils-elles me débectent… j’ai la sensation que tout ça sent la sueur, le parfum bon marché le shit et la mauvaise haleine sur fond de musique techno de rires hystériques de pédés chatouillés et des « vroum vroum » des bagnoles de la très grosse opération pub de Renault … se voient comme des rebelles … fiertés, mon œil ! Ils-elles sont là pour faire chier le bourgeois hétéro : « homo c’est cool, hétéro c’est ringue»… sans se rendre compte que ce sont toujours ceux qui se flattent de « violer les tabous » qui sont ceux qui en ont le plus besoin pour mener à bien les provocations qui leur tiennent de personnalité …et sont en fait d’un conformisme pitoyable … même les juifs et les cathos étaient là … youpeeeee … tout le monde s’enc… s’.amuse pardon… avec bien sur toute la gauche en première ligne, Harlem Désir en tête …tellement dérisoire tout ça …

—————————————————————————————————————————————

Publicités