Le 6 août 1945, à 8 h 15, la première bombe atomique utilisée dans un conflit explosait à 580 mètres au-dessus de la ville d’Hiroshima. Entre 80 000 et 140 000 personnes périrent. Aucun tribunal de Nuremberg ou autre ne fut institué pour juger les Etats-Unis, coupables de ce véritable crime de guerre alors que les démocrassouilles s’étaient arrogées le droit de juger les dirigeants du IIIe Reich, vaincus Et pourtant, les crimes staliniens, gaullistes ou anglo-américains (depuis Mers el-Kébir jusqu’à Hiroshima et Nagasaki, en passant par Katyn, Brest et Dresde) n’avaient rien à envier à ceux qu’on reprochait aux puissances de l’axe.

——————————————————————————————————————————————————-

Publicités