« Pour les scandinaves, comme pour les autres peuples européens, un cycle de douze jours marque la célébration du solstice d’hiver : c’est la période de Jul. Pendant ces douze jours, il semble que le soleil se soit arrêté, comme s’il hésitait à reprendre sa course annuelle. La nature semble retenir son souffle, dans l’attente de la renaissance solaire. Vivant en harmonie avec la nature, les hommes doivent eux aussi se reposer douze jours, abandonner leurs travaux quotidiens et surtout éviter les « mouvements rotatifs ». Chez les paysans, le fléau, instrument qu’on n’arrête pas de tourner, doit avoir fini son travail. Doivent s’arrêter aussi les « mouvements rotatifs » revenant aux femmes : celui du moulin à tambour, dont les meules tournent en rond pour moudre la farine des céréales (à l’époque viking), celui des fuseaux et des dévidoirs, tournant chaque soir pour faire le fil destiné aux vêtements et aux couvertures. »

Pierre Vial, Fêtes païennes des quatre saisons.

————————————————————————————————–

 

Publicités