« Comme on ne peut guère imaginer qu’un héritage linguistique, lexical, formel … puisse se transmettre sans aucun contenu conceptuel, on est fondé à penser que les Celtes comme les autres ont tous gardé dans leur culture un certain nombre de traits hérités mais qu’ils ont fait évoluer selon leurs propres modes, de la même fraçon que la langue proto-indo-européenne a évolué en mode propre dans chaque grande famille linguistico-culturelle.

De fait, la comparaison indo-européenne a révélé de manière indubitable un important fonds idéologique commun et de nombreuses convergences issues soit de l’héritage conceptuel, soit de mises en oeuvre parallèles de certains éléments de l’héritage.

L’un des traits idéologiques des plus fondamentaux -même si en aucune façon on ne peut le tenir pour omniprésent ni pour le clef ultime de toute exégèse- est la tripartition fonctionnelle décelée par le comparatiste français Georges Dumézil.

Cette découverte est issue de la mythologie comparée. Georges Dumézil s’est en effet aperçu que tous les panthéons indo-européens étaaient centrés sur un état-major de cinq dieux cités selon un ordre canonique de fonctions : un dieu céleste maître de la magie et gardien du bon ordre cosmique; un protecteur bienveillant des bons rapports entre tous les êtres; un dieu guerrier; deux jumeaux patronnant les arts, les techniques et la subsistance physique. Dans l’Inde védique ce sont Varuna, Mitra, Indra, Dasra et Nasatya; en Scandinavie, Odin, Tyr, Thor, Frey et Njördh, en Irlande, Oghma Griaineineach, Eochain Ollathair, Nuadha Airgeadlàmh, Dianchéacht et Goibhne; etc.

(…) La répartition entre cinq dieux de ces trois fonctions [souveraineté, guerre, subsistance physique] correspond à un symbolisme numéral de totalité en distinguant d’une part les deux aspects coercitif et bienveillant de la souveraineté et, d’autre part, la multiplicité des besoins physiques et des actrivités nécessaires pour les satisfaire ».

Claude Sterckx, Mythologie du monde Celte.

(illustration, Ogma par Giacinto Gaudenzi)

————————————————————————————————–

Publicités