« Les runes vibraient dans le Soleil au travers des branches, rugissaient dans l’orage, hurlaient dans le Vent, tintinnabulaient sous la pluie, rebondissaient dans les cascades, glissaient sous la mousse, luisaient sur les cornes des cerfs et sous les sabots des chevaux. Je les sentais tapies dans la Neige, elles frémissaient dans la sève du printemps, étincelaient sur le givre, brillaient dans les étoiles, ruisselaient du miel nouveau, bruissaient dans les feuillages et murmuraient dans l’ombre verte des sapins. Elle s’élançaient dans le sillage des aigles par dessus les cimes et m’enlaçaient telles des spirales régénérescentes. Le vent les a tressées dans ma chevelure, ma chair s’en est pétrie, mon âme imprégnée, l’essence sacrée du Nord et des Bois coule dans mon sang. »

Marie de valence, Noces de Sève et de Vent.

——————————————————————————————

 

Publicités