« Quand il eut parcouru quelques yards, trois soldats l’interpellèrent à l’autre bout de la ruelle. Ils lui enjoignirent de s’arrêter, de lâcher ses armes, et de lever les mains en l’air. Il les regarda d’un air de joie sauvage, et continua d’avancer sans se presser, tenant toujours ses pistolets nonchalamment collés contre son flanc. Ils braquèrent leurs fusils sur lui en criant qu’ils allaient tirer s’il ne s’arrêtait pas. Quand il vit leur corps se raidir pour faire feu, il leva ses pistolets, poussa un cri, et se rua vers les ennemis en déchargeant ses armes. L’une de ses balles atteignit son but et l’un des soldats tomba. Les deux autres ripostèrent. Il avait déclenché son attaque si brusquement et il se précipita sur eux à une telle vitesse, en zigzaguant d’un trottoir à l’autre, que leurs premiers coups de feu le manquèrent; si bien qu’il put abattre un second soldat avant d’être touché lui même. Une balle tirée par le troisième lui traversa l’estomac alors qu’il se trouvait à cinq yards de la place. Il fit un écart, puis fut de nouveau emporté par son élan. Au moment où il débouchait à toute allure sur la place, il déchargea son Mauser dans le crâne de l’homme qui l’avait blessé. Ensuite, il tomba. »

Liam O’Flaherty, Insurrection . Livre de Poche.

——————————————————————————————

Advertisements