« Je n’avais pas emporté de fusil; rien n’est plus exaspérant que de rester inactif dans de telles situations. Près de moi, le tireur Murawski était couché, mais il ne tirait pas ce gaillard là. Il avait son fusil à côté de lui et il appuyait sa tête par terre sans faire un mouvement. Je lui lançai un coup de coude; il leva la tête : « Pourquoi ne tires-tu pas ? » lui criai-je dans la figure. Très pâle il me répondit et c’est à peine si je pouvais saisir ses paroles : »Je dois avoir mal digéré quelque chose », et il me regardait d’un air plein de reproches. Je ne pus m’empêcher de rire et cela me calma un peu; je lui demandai son fusil et des cartouches. Puis je tirai et une détente se fit en moi. Quelques minutes après, lorsque je regardai de son côté, je vis que Murawski était mort. »

Ernst von Salomon, Les Réprouvés. Livre de Poche.

—————————————————————————————-

 

Publicités