« En 1946, Erika Mann écrivit que « le Werwolf est davantage un état d’esprit qu’un mouvement concret de résistance. D’ailleurs, aucune organisation n’est réellement nécessaire si ces garçons et ces hommes savent ce qu’ils ont à faire et quelles cibles frapper. »

Jacques Roucolle, Werwolf, le dernier carré. Ed. Auda Isarn.

—————————————————————————————————–

Advertisements