Savitri Devi, de son vrai nom Maximine Portas, est morte le 22 octobre 1982 à Sible-Hedingham (Essex, Angleterre)

« Les plus anciennes religions du monde – aucune d’elles n’était « internationale », mais toutes appliquaient au peuple au milieu duquel elles avaient surgi la seule sagesse supra-humaine –  soulignaient l’importance essentielle du coté physique de l’homme ; le caractère sacré de l’acte de vie ; les devoirs et les responsabilités du corps, non seulement envers l’« âme » individuelle dont il peut être considéré comme un instrument de développement, mais aussi envers les générations passées et futures ; envers la race, c’est-à-dire envers le Cosmos, dont la race fait partie. Ils entretenaient le culte privé des ancêtres pour chaque individu et le culte public des héros pour chaque peuple, et interdisaient les mariages contestables comme étant un péché contre les morts et les pas-encore-nés – contre la Vie éternelle. Ils reconnaissaient comme allant de soi l’inégalité fondamentale des êtres humains, venant de causes impondérables, l’inégalité des races humaines, et la différenciation absolue des sexes. »

(L’Or dans la fournaise)

———————————————————————————————-

Publicités