Edward Teach, surnommé Barbenoire (en Anglais : Blackbeard) est l’une des figures les plus célèbres de l’histoire de la piraterie.

Il s’engage sur un bâtiment corsaire Anglais pendant la guerre de la Succession d’Espagne au service de la reine Anne de 1702 à 1713 et devient pirate en 1716. Le capitaine pirate Hornigold lui confie le commandement d’un sloop. En 1718, Teach se sépare d’Hornigold et s’en va écumer les mers pour son propre compte. A la tête de 300 hommes et de 4 navires, il se met alors à ravager les côtes de la Caroline, à multiplier les abordages, les pillages et tueries. Il pille en un an plus de 40 navires. Teach est recherché et sa tête est mise à prix par le gouverneur A. Spotswood. Ce dernier fait appel au Lieutenant Maynard, commandant du bâtiment de guerre le  » Pearl  » pour capturer Barbenoire. Après plusieurs jours de recherche, Maynard arrive à retrouver Barbenoire dans la baie d’Ocracoke où son bâtiment est au mouillage. Teach était prévenu de la venue de Maynard mais ne semblait pas s’en soucier.

Au matin du 22 novembre 1718, l’abordage est lancé, un combat féroce s’ensuit. Teach et Maynard se retrouvent face à face. Chacun étant armé d’un sabre et d’un pistolet. Ils se livrent à un duel au pistolet. Teach est touché. Les deux hommes s’affrontent ensuite au sabre, celui du Lieutenant se brise sous les assauts de son terrible adversaire. Teach se rue sur lui pour lui porter le coup fatal, lorsqu’un matelot lui assène un coup de poignard à la nuque. Surmontant sa douleur, le sang l’inondant partout, Barbenoire continue à combattre courageusement en dépit de ses multiples blessures quand un autre matelot se mêle au combat et l’assaille de coups de couteaux. Enfin, Maynard le touche mortellement d’un coup de pistolet. Teach s’écroule.

On releva sur lui 25 blessures diverses dont 5 par balle. Maynard fit trancher la tête de Teach et l’exposa au sommet du mât afin de servir d’avertissement à tous les pirates qui se trouvaient aux Caraïbes où ailleurs. Bien que sa tête fut exposée par la suite en place publique, de nombreux marins et colons refusèrent de croire à sa mort… Et c’est ainsi que bien des actes de piraterie lui furent attribués à titre posthume.

Source du texte

http://www.mrugala.net/Histoire/Grand%20Siecle/Pirates/Barbe%20Noire/Histoire%20de%20Barbe%20Noire.htm

——————————————————————————————————-

 

Publicités