(Marc Aurèle sacrifiant devant le temple de Jupiter)

Le règne de l’empereur romain chrétien du Bas Empire, Constance est marqué par la consolidation des réformes de Constantin. Il veille notamment à purger l’Église de ses divisions en tentant d’unifier un dogme en pleine élaboration et à la renforcer face aux cultes païens qui perdurent. C’est ainsi que le 1er décembre 354, dans l’Empire romain, au nom de cette « religion d’amour » sont interdits sous peine de mort tous sacrifices se déroulant dans l’enceinte des temples païens.

—————————————————————————————————–

Advertisements