Ecrivain et trafiquant, Henry de Monfreid, le dernier véritable aventurier, s’éteint à Ingrandes dans l’Indre le 13 décembre 1974.

Contemporain de Tintin, Hergé en a fait un anonyme capitaine de bateau dans l’album « Les Cigares du Pharaon ». Il aurait aussi pu être un des personnages d’Hugo Pratt dont il connaissait le père et qui l’a rencontré alors qu’il était enfant avant de faire parcourir à son Corto les mêmes paysages d’Abyssinie dans « les Ethiopiques ».

———————————————————————————————————-

Publicités