Durant la Seconde Guerre mondiale, quelques Britanniques firent le choix de rejoindre les rangs de la Waffen SS. Ils formèrent le British Free Corps -en allemand Britisches Freikorps. Recrutés dans les camps de prisonniers et parmi les quelques fascistes anglais qui étaient passés en Allemagne au moment de la déclaration de guerre, ils ne furent que quelques dizaines de volontaires.

Leurs « guides » étaient deux journalistes, John Amery et William Joyce, qui multiplièrent émissions de radio et conférences de presse en Europe occupée.

Les Britanniques de la Waffen SS, d’origine anglaise, galloise et écossaise, portaient sur le bras gauche un écusson avec « l’Union Jack ». Au col, à la place des runes de la SS, les trois léopards anglo-normands.

La plupart des membres du Free Corps, qui se nommait aussi Légion Saint-Georges, étaient employés dans les services de propagande de la SS à Hildesheim. Certains allèrent pourtant combattre sur le front. Les uns avec le division Totenkopf. Les autres avec la division Nordland.

Arrêté à Milan, John Amery fut condamné pour trahison et pendu à la prison de Wandsworth à Londres le 19 décembre 1945. William Joyce connut le même sort quelques jours plus tard, le 3 janvier 1946.

——————————————————————————————————-

Advertisements