Le cinéaste et romancier Pierre Schoendoerffer est mort tôt ce matin à l’âge de 83 ans, des suites d’une opération à l’hôpital Percy à Clamart.

Prisonnier à Dien Bien Phu en mai 1954, puis libéré, il avait quitté l’armée pour devenir reporter-photographe.

Après son premier film, la Passe du Diable (1956), il a alterné films de fiction et documentaires et écrit son premier roman en 1963, « La 317e Section », qu’il a adapté à l’écran en 1965.

Parmi ses œuvres majeures, Pierre Schoendoerffer a écrit et adapté à l’écran , »Le Crabe tambour » (1977, Grand Prix du roman de l’Académie française), puis « L’Honneur d’un capitaine » (1982), où il dressait à nouveau le portrait de soldats luttant pour l’honneur, sans illusions sur l’issue du combat.

Avec « Dien Bien Phu (1991) », il a réalisé une fresque guerrière puissante. Il avait écrit : « C’est la veulerie du système politique et militaire qu’ils ont giflée de la grande claque de leurs parachutes, ouverts dans l’air d’une nuit striée de balles traçantes.  Grâce à tous ces garçons, la guerre d’Indochine a su  bien mourir.  Un survivant est toujours un débiteur… »

in mémoriam

——————————————————————————————————–

Advertisements