Certains membres de notre « mouvance », après avoir en 2002, moqué, vomi, vilipendé tous ces gauchiards péteux bon teint qui, grelottant de trouille, appelaient à voter au 2e tour des présidentielles pour l’escroc Chirac qu’ils couvraient pourtant quelques jours auparavant d’insultes et voulaient même voir en prison, et cela, pour barrer la route à la bête immonde; ces fachos-anti-démocrates-oui-mais, ces fachos-anti-parlementaires-oui-mais, appellent aujourd’hui, toute honte bue, et chacun pour soi sans mouvement d’ensemble, à voter pour tel ou tel candidat…

Ces cocus-contents qui avertissent : « attention, un vote nul c’est une voix pour Sarko », ou bien au contraire « un vote nul c’est une voix pour Hollande », ne savent-ils donc pas qu’on a, en l’occurence, à faire à un bonnet blanc qui s’oppose à un blanc bonnet ? et que la seule différence notable entre les deux est que l’un, Hollande, est à peu près franc sur les saloperies qu’il nous promet (droit de vote des immigrés, mariage des homos, économie libérale et mondialisation) alors que l’autre, Sarko, cherche à nous entuber jusqu’au bout en mentant comme un arracheur de dents pour arriver, en fait, au même résultat … salauds !

Mais je n’avais pas vraiment envie de parler de tout ça … parce qu’en définitive, c’est une fois de plus les deux faces d’une même pièce (comme on dit avec élégance, la gauche et la droite sont les deux fesses d’un même cul qui ne sert qu’à faire de la merde…) et que mon tout petit avis personnel ne compte pas pour grand chose… Je voulais simplement, en ce temps pourri de présidentielles et de promesses qui ne seront jamais tenues, ouvrir un parallèle avec ce week-end de Beltaine, ce week-end hors du temps que je viens de passer avec ma sorcière, épuisant, glacial, venteux et trempé mais tellement riche en enseignement et en initiations !…

Publicités