Radbod, Ratbod ou Redbad est un roi ou duc des Frisons qui a régné sur la Frise de 679 environ à sa mort en 719.

Son prédécesseur, Aldgisl, avait accueilli à partir de 678 le missionnaire chrétien Wilfrid d’York qui avait commencé l’évangélisation de ses États. Radbod pour sa part reste fidèle au paganisme et tente de gagner son indépendance vis-à-vis des Royaumes francs, à la faveur des guerres civiles qui les déchirent. Mais en 689 il est battu par le maire du Palais d’Austrasie Pépin de Herstal lors de la bataille de Dorestad et doit lui céder la Frise occidentale, de l’embouchure de l’Escaut à la Vlie. Utrecht tombe sous influence franque en 690 et devient le siège d’un évêché dirigé par Willibrord, qui continue l’évangélisation des Frisons.

Radbod s’enfuit vers le nord à la suite de cette défaite, peut-être jusqu’à Héligoland. Il reprend les armes en 692, puis vaincu à nouveau, se soumet. Il dépêche une ambassade à Pépin et devient tributaire des Francs. Pépin doit intervenir encore à Dorestad en 697 contre les Frisons qui sont vaincus. Radbod aurait alors accepté de se convertir et le missionnaire Wulfram de Sens est envoyé pour le baptiser.

Mais, et aujourd’hui est un jour d’hommage qui lui est consacré, Radbod juste avant la cérémonie, demanda au clergé quel sort était réservé à ses Ancêtres qui moururent fidèles à la foi païenne. Il lui fut répondu qu’ils brûleraient dans les enfers. Le roi répliqua : « Alors je préférerais y brûler aussi plutôt que d’aller au ciel avec une bande de misérables. » Le baptême fut annulé, les missionnaires expulsés et la Frise demeura terre païenne.

——————————————————————————————-

Publicités