C’est aujourd’hui l’anniversaire d’Alain Daniélou.En hommage, cette petite vidéo dans laquelle il remet pas mal de pendules à l’heure et démontre qu’il ne connaissait pas la langue de bois :

« La notion qu’un philosophe, un sage, voire un « intellectuel » sont des gens mal adaptés sur le plan pratique, mal lavés, négligés, pas sportifs est une notion dangereuse. Le lien entre le corps et l’esprit est plus étroit qu’on ne l’imagine. Comment quelqu’un qui n’est pas capable de démonter un moteur d’automobile pourrait-il comprendre quelque chose à la machine autrement complexe qu’ est l’univers, à cet étonnant computer qu’est le cerveau qui contrôle notre corps. (…) L’homme malhabile de ses mains est déficient mentalement. Sa pensée est en dehors du réel, c’est pourquoi elle est pernicieuse. Des « intellectuels » incapables de réparer une prise électrique qui ont la prétention de guider des hommes ne les conduiront jamais vers la sagesse et le bonheur.
J’ai toujours eu des rapports de sympathie avec les artisans. Ce sont des gens en contact avec la matière, la forme, la substance du monde. Ce sont des sages, des gens heureux. Par contre, ceux qui se vendent au plus offrant, les ouvriers, les employés, sont des êtres sans joie, sans âme, qui attendent avec ennui leur pension et la mort. »

(Le Chemin du Labyrinthe)

 

Publicités