happy birthday Tintin

P1« Le numéro du Petit Vingtième du 10 janvier 1929 publie les deux premières pages d’une histoire intitulée : Les Aventures de Tintin, reporter au pays des Soviets. Nous avons donc là le véritable acte de naissance de Tintin. A qui ou à quoi ressemble Tintin, à cette époque ? Déjà un peu au Tintin de la maturité : « un Riquet à la houppe dégourdi par le scoutisme » (Robert Poulet). Milou est là, aussi, dès le début. Milou semble sorti tout droit d’un album de Benjamin Rabier. Sa tête à des expressions humaines, et il parle. Du moins, il parle à Tintin, ou il se parle à lui même. (…)

Une fois retirées les invraisemblances inhérentes au genre, Tintin au pays des Soviets est une approche inégalée de la Russie soviétique des années vingt. Hergé s’est largement inspiré du témoignage authentique d’un ancien consul belge en Russie, qui vécut trente-cinq ans dans le pays, de 1891 à 1926 : Joseph Douillet, l’auteur de Moscou sans voiles.

Relu à la lumière de ce que l’on sait aujourd’hui du « socialisme réalisé », ce livre démontre que l’ancien diplomate avait parfaitement compris la nature réelle du régime. »

(Francis Bergeron. Qui suis-je ? Hergé. Editions Pardès.)

—————————————————————————————

Advertisements