The_Dalek_Invasion_Fleet_1_by_Witch_King_42

« Les défis contemporains peuvent être attribués à un manque d’équilibre : déséquilibre entre les normes et la technique, entre ce que nous devons faire et ce que nous pouvons (ou voulons) faire. Disparité entre la réalité des cultures et l’idée universaliste : l’individualité risque d’être absorbée par la masse, l’intelligence part l’obscurantisme et les fins par les moyens, l’homme par la technique, la guerre par la bombe, les peuples par l’idéal bourgeois, et toutes les cultures par le style de vie américain. Ce qui fait défaut au risque de disparaître à tout jamais, c’est la diversité des peuples dont la terre s’est enrichie jusqu’à présent. Nous, les hommes et femmes d’aujourd’hui, sommes les fruits d’une évolution divergente. Le plus grand danger auquel nous faisons face à l’époque des supermédias, de la standardisation croissante des modes de vie, de l’uniformisation des désirs et des géants idéologiques, est sans doute posé par la tendance homogénéisante qui abolit peu à peu les identités et les destins historiques en les intégrant de force à un système international. Le succès d’une telle rationalisation œcuménique est le souhait, secret ou explicite, de millions de petits Occidentaux fatigués des aléas de l’Histoire, de ses défis toujours renaissants, de ses conflits éternels, de son tissu organique conflictuel et hiérarchisant. La tentation totalitaire n’a jamais été aussi puissante car elle survient à une époque de désorientation religieuse (« Dieu est mort » ; c’est pourquoi on aimerait voir un impératif « rationnel » imposer de force un ordre moral sur la terre), de conflits internationaux sur fond de tentatives d’homogénéisation économique (l’Occident), politique (le communisme) ou religieuse (l’intégrisme musulman et chrétien). Combien de fois entend-on dire que la Science, la Raison, l’Économie ou la Morale devraient enfin rétablir l’ordre sur notre globe déchiré, et combien peu réalisent que si l’une de ces grandes simplifications totalitaires s’imposait, elle priverait les êtres et les peuples de leur liberté la plus chère : le droit à la différence. »

Jacques Marlaud. Le renouveau païen dans la pensée française. Editions du Labyrinthe.

——————————————————————————————

 

Publicités