Le 23 août 1305, William Wallace surnommé « William Braveheart Wallace », héros des luttes d’indépendance de l’Écosse, était exécuté à Londres. Il avait 33 ans. Il fut mis à mort dans les conditions atroces réservées aux traîtres : traîné par des chevaux par les pieds sur plusieurs kilomètres de Westminster à la Tour de Londres et de là à Aldgate à moitié pendu, éventré et le feu mis à ses entrailles. Enfin, il fut finalement décapité, puis découpé en morceaux. Pour « donner un exemple », Edouard 1er fit exposer les différentes parties de son corps aux quatre coins du royaume d’Angleterre, et sa tête fut placée sur le pont de Londres.

Mais au lieu de détruire l’esprit de liberté chez les Écossais, cette exécution conforta le sentiment nationaliste écossais, et d’autres hommes se sont dressé contre l’Angleterre, en particulier Robert Bruce. En 1314, les Écossais, sous le commandement de Robert Bruce, qui s’était rallié les nobles et proclamé roi d’Écosse, défont l’armée anglaise à la bataille de Bannockburn, et assurent, à la fin de la guerre, l’indépendance de l’Écosse en 1328.

Un exemple pour tous les européens !

————————————————————————————————————-

Advertisements