belkacem_voile_08042013120751

« Pétain, trop simplet pour ménager les notions de souveraineté populaire et de laïcité profondément ancrées en France, se crut futé « d’accorder » la nationalité française aux Algériens (imposer serait plus propre qu’accorder). But de cette fragile ficelle : contrer les visées américaines, anglaises et allemandes sur l’Afrique du Nord. L’idée ne l’effleura pas qu’il semait la guerre d’indépendance et l’invasion de la France.
De Gaulle compléta le travail en ouvrant tout grand les portes. Il s’imaginait sans doute que, par fierté nationale, les Algériens allaient rester, voire retourner chez eux… »
Quant au « regroupement familial », institué par Chirac, alors Premier ministre et son président Giscard d’Estaing, on ne sait trop pourquoi à moins d’envisager sans ambages la trahison !
Texte de Robert Dun assez piquant, et intéressant à exhumer, à l’heure où deux membres au moins (Myriam El Khomri, secrétaire d’État et Najat Vallaud-Belkacem, ministre) du gouvernement de notre république pourrie, jouissent de la double nationalité… qui a dit « forces d’occupation » ?…

———————————————————————————————————————————

Publicités