You are currently browsing the category archive for the ‘Fêtes’ category.

DSCF5119Loué sois-tu DAGODEVOS, dieu tout puissant et très bon.

Toi qui nourris notre corps de ton chaudron d’abondance

Loué sois-tu TOUTATIS, père du peuple gaulois.

Toi qui défends la culture et l’identité des Celtes menacés.

Loué sois-tu TARANIS, maître des tempêtes.
Toi qui nous donnes jour après jour la force de lutter dans les combats.

Loué sois-tu LUGUS au bras long, lumière du monde.

Toi qui nourris notre esprit de ta science parfaite.

Loué sois-tu ESUS, prince de l’Univers, bûcheron divin.

Toi qui crées et détruis, tout à la fois.

Loué sois-tu OGMIOS, « parleur des Dieux », premier de tous les druides.

Toi qui fis don à notre peuple de ton écriture sacrée.

Loué sois-tu SUCELLOS, le « bon frappeur », protecteur des foyers celtes.

Toi qui aides le vieillard à franchir l’initiation suprême.

Loué sois-tu CERNUNNOS, grand cerf de la forêt gauloise.
Toi qui es l’image de la nature féconde et gardien des secrets du monde souterrain.

Loué sois-tu BELENOS, jeune dieu aux boucles d’or, fils chéri de la Grande Déesse.

Toi qui es le principe de la lumière, de l’intelligence et de la force créatrice.

Dieu de la beauté, de la générosité, de l’harmonie.

Loué sois-tu GOBANNON, forgeron des Dieux, maître du Feu.
Toi qui possèdes le don du sortilège, les vertus du guérisseur et le privilège de verser l’Hydromel.

Loué sois-tu NODONS, dieu-roi au bras d’argent

Toi, garant de la Justice, qui régule et distribue les biens de la communauté.

Loué sois-tu SMERTRIOS, pourvoyeur et dieu guerrier.

Toi qui rends possible la prospérité en exterminant les ennemis de l’homme et du bétail.

Louée sois-tu ANA, mère des dieux et des hommes.
Toi qui assures la prospérité et protège la famille.

Louée sois-tu RIGANTONA, Grande Reine de l’Autre Monde.
Toi qui es aussi protectrice et nourricière.

Louée sois-tu BELISAMA, reine très brillante et très rayonnante.
Toi qui protèges nos guerriers dans les périls qui les guettent.

Louée sois-tu EPONA, déesse cavalière, déesse jument, principe de vie.
Toi qui protèges les foyers et assures la fécondité.

Louée sois-tu BRIGANTIA, très puissante et très honorable déesse, la «Très Élevée».

Toi qui veilles sur le feu sacré de la tribu et de chaque foyer.

Louée sois-tu MATIRONA, Grande Mère et Reine du monde où nous vivons.
Toi qui représente Talantio, la Terre fertile.

Louée sois-tu NANTOSUELTA, «rivière qui serpente», «vallée chauffée par le soleil»

Toi qui protège les vivants et les morts.

Louée sois-tu ROSMERTA, la « Grande Pourvoyeuse », calme et sereine.
Toi qui redistribues sans compter ce que produit la Terre.

Louée sois-tu SIRONA, la « stellaire », déesse de la lumière lunaire.
Toi qui es liée aux eaux, aux sources et aux fontaines.

Louée sois-tu CATUBODUA, la « Corneille des combats ».

Toi qui donnes la Victoire à ceux que tu as choisis .

Louée sois-tu DAMONA, déesse des eaux qui guérissent.

Toi, couronnée de blé, accompagnée du Serpent, qui promet la fertilité.

A toutes ces déesses et ces dieux, comme à celles et ceux qui ont pu être oubliés, ainsi que les Iemni, les Rudiani, et les Annacni, nous rendons grâce ce jour pour tous les bienfaits accordés au long de l ‘année. En cette fête de Bodilones, honorons aussi Moccos « le Porc » et Boucca « la Vache » qui protègent les soues et les étables et maintiennent les troupeaux sains, vigoureux et nombreux.

———————————————————————————————————————————————

Imbolc

Fêtons notre déesse, Brigantia, et le retour de la Lumière !

——————————————————————————————-

sanglier-a-l-ancienne

Point de festin solsticial sans cochon ! Nous devons être, comme l’étaient nos ancêtres, hommes et femmes de grand goût et donner par conséquent au cochon -à Monsieur (lou moussur comme on le nomme en Périgord) le cochon- la place qui lui revient de droit, chez les Européens : celle de maître de la table. Cochon sauvage ou domestique, peu importe, il doit nous accompagner dignement, lui qui est haï et craint par les peuples et religions du désert, lors de nos fêtes majeures.

Ragoût de sanglier et pommes rôties

Pour 6 personnes :

1 kg 500 d’épaule de sanglier coupée en morceaux

un peu de farine, sel, poivre

1 pomme par personne

confiture de coing et airelles

Pour la marinade :

1 litre de vin rouge corsé

2 oignons émincés (là, j’ai tout à fait arbitrairement supprimé 2 gousses d’ail, mais libre à chacun de rajouter ce truc…)

4 carottes en rondelles

Thym, laurier, 4 clous de girofle

et 15 baies de genièvre

Faire mariner au frais la viande dans le vin avec tous les ingrédients pendant 3 jours. Egoutter la viande et filtrer la marinade. Faire revenir les morceaux dans un peu de beurre et laisser dorer. Saupoudrer d’un peu de farine. verser la marinade, saler, poivrer et laisser mijoter à feu doux pendant trois heures. Evider les pommes et les couper en moitié. Verser au cœur un peu de confiture de coing et ajouter quelques airelles. Faire cuire les pommes au four chaud pendant environ 30 minutes. Servir le ragoût entouré des pommes rôties.

—————————————————————————————-

——————————————————————————————————————–

—————————————————————————————

—————————————————————————————————–

Ambivolcios, fête celte en l’honneur de Brigantia.

————————————————————————————————————-

19 janvier 1807 : naissance à Stratford House en Virginie, de Robert Edward Lee qui deviendra en 1965 le général en chef des armées sudistes. On lui attribue la direction clandestine du Ku Klux Klan qui tire son surnom d' »Empire invisible » de sa phrase : « Mon soutien à votre organisation doit rester complètement invisible. »

—————————————————————————————————————

Jeanne d’Arc, née le 6 janvier 1412

« Toute jeune à Domrémy, Jehanne gardait ses moutons et, de leur toison, filait sur sa quenouille le destin du royaume. Elle soignait les malades et avait la réputation de calmer les fièvres. Peut-être utilisait-elle pour cela l’eau pure de la source des Trois Fontaines, jaillissant sous le Hêtre des fées, appelé aussi « l’Arbre aux Dames ». C’est là que Jehanne a « entendement » de voix « angéliques » franchissant la frontière magique. Écoutons ses « aveux » : « J’ai ouïe dire une femme, épouse du maire Aubery de mon pays, laquelle était ma marraine, qu’elle avait vu les Dames fées »…

Ce Hêtre était l’Arbre de Mai, où Jehanne avec les autres filles, allait s’ébattre, accrocher des rubans, danser parée de verdure. Rituels frais et joyeux mais évidentes survivances païennes. Ajouté à cela que Jehanne a toujours refusé de réciter le « notre père » et que son charisme, tenant du sortilège, ait pu galvaniser ses troupe qui la vénéraient comme une déesse… il n’en fallait pas plus pour la traiter de « sorcière », l’accuser d’hérésie, voyance, diableries.

Mais Jehanne avait le don de communiquer avec l’invisible ! Et puis qui se souvient de la vieille prophétie de Merlin : »Une vierge libératrice sortira du Bois Chesnu ». Or, la colline boisée dominant la maison familiale de Jehanne, à Domrémy, se nommait « le Bois Chesnu » !!!

Au cœur de sa fantastique épopée, lorsque Jehanne fut arrêtée, l’évêque Cauchon et autres porcs l’emmenèrent dans la salle de tortures et, pour tenter de l’intimider, lui montrèrent les instruments « caressants ». mais sans se démonter, elle leur dit : « les paroles que vous obtiendriez de moi par ses moyens n’auraient aucune valeur ». Elle avait fort bien compris le processus des « aveux suggérés ». la racaille, prise de court, n’insista pas dans cette voie. Pour les tortures, Jehanne eut une chance rare, qui ne lui épargna point la cage en fer et les flammes.

Jehanne la fille-fay, celle que les Anglais appelaient « la sorcière de France » a été condamnée comme « erronée divineresse, ydolâtre, invoqueresse de diables, blasphémeresse en Dieu… » (…)

L’alchimie du cœur de Jehanne: il n’a pas brulé. Le bourreau s’acharne, mais le Feu ne veut plus prendre. Il le ramasse, le met dans un sac avec ses cendres et jette le tout dans la Seine. La voci fondue aux quatre Eléments : le Feu et l’Air avec le bûcher, l’Eau et la Terre avec la Seine boueuse près de Rouen … Jehanne reviendra !

Jehanne la fileuse,
Jehanne la voyante,
Jehanne l’entendresse,
Jehanne la chevaucheuse
Brandissait son étendard
Comme d’autres leur balai…

Tu es notre sœur, notre guide, notre étoile, Jehanne la fidèle aux racines de ton Arbre aux dames. »

Marie des Bois, S comme Sorcière. Cercle Beltane.

—————————————————————————————————-

———————————————————————————————————

pour me contacter

février 2017
L M M J V S D
« Fév    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  

a

Des racines et des elfes

Tigialon uscas

Blog Stats

  • 1,161,273 hits