You are currently browsing the tag archive for the ‘Alexandrie’ tag.

Ce pourrait être un chapitre inédit des « Fables de Venise » qu’Hugo Pratt aurait planqué dans le fond d’un tiroir avant de tirer sa révérence … trop explosif … impubliable…

corto_maltese

Pourtant, j’en ai trouvé l’écho dans une publication du GDG, c’est une thèse développée par Andrew Chugg, dans son livre « The quest for the tomb of Alexander the Great » qui reprend les recherches faites pour trouver la tombe perdue d’Alexandre.

Cette tombe se trouvait jadis à Alexandrie mais le corps embaumé du Conquérant y connut moult vicissitudes jusqu’à ce qu’il disparaisse (tremblement de terre ? Vandalismes romains ?) vers + 390 alors que les chrétiens se plaignaient encore de la présence de ce « cadavre en pleine ville ». Or, en 392, saint Jérôme écrit que l’auteur du deuxième Évangile, saint « Marc est enterré à Alexandrie ». Comme la Légende Dorée affirme que ce saint a été brûlé en 67 « par les idolâtres irrités de ses nombreuses conversions », on se demande pourtant, même si d’autres sources parlent de « reliques », quel peut bien être le corps proposé à l’adoration des fidèles…En 828, deux marchands vénitiens profitent de ce que l’Egypte et Alexandrie deviennent musulmanes pour voler les reliques/la momie et la rapportent à Venise qui, justement, se cherchait un nouveau puissant protecteur céleste pour la protéger, remplacer saint Théodore et rivaliser avec Rome et son saint patron saint Pierre. Elle se trouve depuis sous l’autel de la basilique qui fut spécialement construite pour l’occasion et dans laquelle, en 1963, fut trouvé un bloc calcaire exactement à l’endroit où la momie avait été placée initialement. Il s’est avéré être un fragment de stèle funéraire de style macédonien. « En 1988, ce bloc est comparé avec des sculptures provenant du tombeau de Philippe, le père d’Alexandre: le style est le même… En 2006, l’étude structurelle du bloc calcaire montre qu’il provient d’une carrière égyptienne… L’étau se ressert ! Difficile de ne pas penser que le corps de saint Marc pourrait en réalité être celui d’Alexandre le Grand ! » quelle ironie ce serait … quel éclat de rire : une basilique qu’on aurait bâtie sur le corps d’un Roi païen et qu’on honorerait depuis des siècles en croyant qu’il s’agissait d’un saint chrétien… mais les autorités religieuses refusent bien sur toute expertise de leur sacro sainte (mais fausse ?) relique…N’empêche, c’était bien une aventure digne de Corto Maltèse

alexandre

Publicités

pour me contacter

août 2019
L M M J V S D
« Fév    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

a

Des racines et des elfes

Tigialon uscas

Blog Stats

  • 1 280 606 hits
Publicités