You are currently browsing the tag archive for the ‘Bataille de Poitiers’ tag.

«  (…) les Musulmans apparaissent en France, occupent le Languedoc et poussent leurs razzias jusqu’à Autun. (…) après leur victoire, les Arabes ne se sont point mêlés aux peuples de civilisation supérieure qu’ils avaient subjugués : ils ont continué à les dominer de haut, à les traiter comme un ramassis d’êtres inférieurs, dégradés , misérables, qu’on tolère mais qui vivent dans l’abjection. C’est qu’ils apportaient avec eux une foi nouvelle, simple et combative, qui les rendait inassimilables. (…) la guerre sainte devient une obligation morale. Entre fidèles et infidèles, la barrière est infranchissable.

(…) En 732, l’Aquitaine est envahie. Le duc Eudes est vaincu sur les bords de la Garonne, Bordeaux occupée, ses églises brûlées. Puis, l’ouragan fond sur Poitiers. La ville résiste. Charles Martel campe avec l’armée de secours. Enfin, un samedi d’octobre, la bataille s’engage ; la cavalerie sarrazine se brise contre les rangs serrés des soldats de Charles ; à la nuit, son chef tué, elle s’enfuit.

La bataille de Poitiers est une date mémorable de notre histoire. Les contemporains en eurent conscience. Un chroniqueur nomme les Francs, les Européens. En effet, en ce jour où il fut décidé que la vieille Gaule ne deviendrait pas sarrazine, comme l’Espagne, c’est bien l’Europe que les Francs ont sauvée. »

Pierre Gaxotte, Histoire des Français. Flammarion

Publicités

poitiers

Le duc Eudes qui, en trente ans, a fait de l’Aquitaine un royaume indépendant a quelque mal à freiner les razzias que mènent les arabes auxquels il a pourtant flanqué une sévère peignée à Toulouse quelques années plus tôt.. Il vient à son tour d’endosser un sérieux revers sur la Dordogne de la part des musulmans et ne voit plus comme solution que d’appeler à son aide son ennemi, le franc, Charles qui est précisément lui même -d’un soudard l’autre- en train de son côté, de piller le Poitou …. Le choc décisif a lieu en 732, le 25 octobre près de Poitiers. Avec la mort de l’émir Abd el Rhâman, c’est un rude coup qui est porté à l’ expansion musulmane, ce dont on peut se réjouir … mais il faudra encore que les arabes soient chassés de Narbonne près de trente plus tard et la prise de Barcelone en 801 pour que le coup d’arrêt soit porté aux menaces d’invasion. Même si, très bientôt, le premier monument qu’on verra en arrivant à Poitiers en venant de Paris sera la mosquée et son minaret de 22 mètres… En revanche, Charles peut sur le champ savourer son triomphe à usage interne : il vient de gagner son surnom de « Martel » en même temps qu’il élimine son plus dangereux rival et surtout, qu’il met fin au rêve aquitain d’indépendance…ce qu’on peut être en droit de regretter …

(clin d’œil étonnant de l’Histoire : tout ça me fait bougrement penser à Jules César, profitant de ce que les Eduens l’appellent à l’aide quand s’apprêtent à débouler les Helvètes et les Germains, pour s’installer en Gaule beaucoup plus durablement qu’il était prévu…)

————————————————————————————————————————

pour me contacter

juin 2019
L M M J V S D
« Fév    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

a

Des racines et des elfes

Tigialon uscas

Blog Stats

  • 1 276 121 hits
Publicités