You are currently browsing the tag archive for the ‘Edimbourg’ tag.

Gros coup de coeur pour ce site sur lequel on est tombé par hasard en tapant « Beltaine »… gros coup de coeur pour son contenu, photos multiples et très belles de Beltane et de Samhuinn fêtés à Edimbourgh … gros coup de coeur pour cette « Beltane Fire Society » qui fait (re) vivre les mythes celtes et païens de la roue des Saisons d’une manière exemplaire … tout ça montre à l’évidence que le paganisme n’est pas mort, qu’il est présent dans nos inconscients individuels et dans l’inconscient collectif mais aussi qu’il est présent dans la rue, et s’y montre, juste et beau, pour le plus grand plaisir de tous …
… gros coups de coeur, mais cette question, agaçante : pourquoi le lien de ce site ne figure-t-il pas sur tous les sites païens qui se respectent … pourquoi ne le croiser que par hasard alors que, je me répète, il est la parfaite illustration de ce que le paganisme n’est pas mort, qu’il peut être vécu dans ses rituels par tout le monde devant tout le monde …. à Edimbourgh …. et pourquoi seulement à Edimbourgh ?…..

http://www.beltane.org/

L’inspecteur John Rebus est un héros récurrent extrêmement sympathique qu’on a plaisir à retrouver à chaque épisode de la série qui le met en scène. Il est inspecteur détective dans la police d’Edimbourg et la ville, qu’il connait par coeur, tient elle aussi un rôle de premier plan dans les intrigues souvent compliquées que sait concocter avec maitrise Ian Rankin. Rebus ne se démarque pas fondamentalement de l’archétype du héros de roman policier … il est divorcé, quitté par sa femme, dont il a une fille, parce qu’elle ne pouvait plus supporter qu’il donne tant de son temps à son métier et sa nouvelle compagne prendre plus tard la même décision. Il a des problèmes d’alcool mais sait parfois les maitriser et il passe son temps à se culpabiliser. Il ponctue ses pensées et ses actions par l’évocation, en situation, de morceaux de rock des années 1970-1990 et entretient un rêve : faire tomber le chef de la pègre locale, son ennemi intime, le Gros Roger avec lequel il entretient pourtant des rapports ambigus, allant même jusqu’à passer des pactes objectifs avec lui… Le personnage est profondément humain, dans tous les sens du terme, l’auteur a beaucoup d’humour, les intrigues sont complexes et bien ficelées et les personnages secondaires très attachants, je pense surtout à Siobhan Clarke (sergent dans la police) et aux rapports qu’elle entretient avec Rebus, et à Sammy, sa fille qui a perdu l’usage de ses jambes après avoir été renversée par un chauffard. Sans oublier la ville d’Edimbourg qui est présente à chaque page. Exactement le genre de personnages qu’on aime voir évoluer au fil des livres et des années dont les archétypes sont, à mon sens, les protagonistes de la série du 87e District d’Ed Mc Bain … malheureusement, et il semble que ce soit là une maladie spécifique à l’édition française, les livres traduits de Rankin sortent n’importe comment chez nous, sans aucune considération pour la chronologie et dans n’importe quelle collection (Livre de Poche, Folio, etc…), c’est aussi un manque de considération pour l’auteur et par ricochet pour le lecteur …

pour me contacter

novembre 2019
L M M J V S D
« Fév    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

a

Des racines et des elfes

Tigialon uscas

Blog Stats

  • 1 286 255 hits