You are currently browsing the tag archive for the ‘Hergé’ tag.

Tintin, à une époque appelé Le Journal de Tintin, et Kuifje dans la version néerlandaise, est un magazine hebdomadaire de bande dessinée réaliste de la seconde moitié du XXe siècle publié par Les Éditions du Lombard. Sous-titré « Le journal des jeunes de 7 à 77 ans » puis « Le super journal des jeunes de 7 à 77 ans », il a publié des séries comme Blake et Mortimer, Alix, Michel Vaillant, Ric Hochet et, bien sûr, Les Aventures de Tintin et Milou et Quick & Flupke.

Le premier numéro de l’édition belge est publié le 26 septembre 1946. Cette édition fut aussi distribuée  au Canada. Peu de temps après, la version néerlandaise Kuifje est également publiée. Le premier numéro de l’édition française,  distribuée aussi en Suisse, sort le 28 octobre 1948. Le magazine cesse définitivement de paraître en 1993.

(Source : Wikipédia)

 

tintin n°1tintinpresente

 

 

happy birthday Tintin

P1« Le numéro du Petit Vingtième du 10 janvier 1929 publie les deux premières pages d’une histoire intitulée : Les Aventures de Tintin, reporter au pays des Soviets. Nous avons donc là le véritable acte de naissance de Tintin. A qui ou à quoi ressemble Tintin, à cette époque ? Déjà un peu au Tintin de la maturité : « un Riquet à la houppe dégourdi par le scoutisme » (Robert Poulet). Milou est là, aussi, dès le début. Milou semble sorti tout droit d’un album de Benjamin Rabier. Sa tête à des expressions humaines, et il parle. Du moins, il parle à Tintin, ou il se parle à lui même. (…)

Une fois retirées les invraisemblances inhérentes au genre, Tintin au pays des Soviets est une approche inégalée de la Russie soviétique des années vingt. Hergé s’est largement inspiré du témoignage authentique d’un ancien consul belge en Russie, qui vécut trente-cinq ans dans le pays, de 1891 à 1926 : Joseph Douillet, l’auteur de Moscou sans voiles.

Relu à la lumière de ce que l’on sait aujourd’hui du « socialisme réalisé », ce livre démontre que l’ancien diplomate avait parfaitement compris la nature réelle du régime. »

(Francis Bergeron. Qui suis-je ? Hergé. Editions Pardès.)

—————————————————————————————

Une fois n’est pas coutume j’irai aujourd’hui piocher au sein d’un peuple sur lequel je n’ai pas l’habitude de dire grand bien pour tracer le portrait d’un aventurier méconnu, dont la vie ressembla de bout en bout à celle d’un véritable personnage de roman . On imagine aisément ce qu’un auteur comme Hugo Pratt aurait pu faire avec un tel personnage.

Timothée-Ignatz Trebitsch naît en 1879 dans le ghetto juif de Parks en Hongrie d’une pieuse et riche famille juive. Destiné d’abord au rabbinat il abandonne des études talmudiques quand, vers 1895, sa famille est appauvrie par des spéculations hasardeuses. Il commence de brillantes études à l’université de Budapest. Une cabale antisémite l’en fait chasser. Trebitsch en est réduit à vivre d’expédients. Un vol commis au préjudice d’une cousine et d’autres aventures fâcheuses le contraignent à s’expatrier. On le retrouve, mourant de faim, dans le quartier sordide de Hambourg ; il est recueilli au dernier moment par une mission baptiste. Il se fait baptiser et il prêche l’Evangile parmi les Juifs de Hambourg puis dans Whitechapel à Londres et Ménilmontant à Paris. Il est rappelé à Hambourg où un pieux fidèle parachève son instruction. Il engrosse la fille unique de son bon samaritain. Trebitsch est expédié alors au séminaire baptiste de Montréal et fait à travers l’Amérique du Nord une triomphale tournée pastorale. Il quitta les baptistes pour rejoindre l’Eglise anglicane. Il fut ordonné diacre, puis prêtre de la High Church, se fit naturaliser sujet britannique et adopta le nom de Trebitsch-Lincoln. Il se vit confier une paroisse du comté de Kent, où il rencontra un singulier paroissien, Harold Beckett. Cet homme le transforma : désormais il s’astreignait à une diététique singulière, de longs jeûnes suivis d’excès de table et de boisson et renonça au tabac. Lincoln finit par démissionner pour « entrer en Maçonnerie » et se faire initier dans la société secrète anglaise de la Golden Dawn. Sa carrière maçonnique lui ouvrit l’entrée du parti libéral. Il fut élu à la chambre des communes . Compromis dans des affaires louches, il quitta l’Angleterre et alla chercher fortune dans l’exploitation des gisements de pétrole de Galicie. En août 1914, à Londres, Trebitsch Lincoln fut agent de l’Intelligence Service. Il s’aboucha en Hollande avec des espions allemands, fut démasqué et se réfugia aux Etats-Unis. Il mena à New-York une campagne germanophile et neutraliste. Traqué par l’Intelligence service, il joua double puis triple jeu. Les Etats-Unis livrèrent Lincoln aux autorités britanniques. Il fut condamné à trois ans de prison. A sa libération, il se réfugia à Berlin où il devint le conseiller officieux du général Ludendorff, avant d’aller s’installer en Chine, converti au bouddhisme et devenu moine puis de se rendre au Tibet avec le baron Algeloff, ancien compagnon d’armes du baron Ungern von Sternberg. Proche du général Haushofer le grand théoricien de la géopolitique allemande, on suppose qu’il termina sa carrière longue et agitée dans la peau d’un agent secret national-socialiste et qu’il serait mort le 9 octobre 1943 à l’hôpital français de Shangaï.

On dit qu’Hergé l’aurait pris comme modèle pour créer son personnage de Rastapopoulos.

(source : Ephémérides nationalistes. Paperblog. Rodolphe Pilaert Roots.)

—————————————————————————————-

22 mai 1813 : naissance à Leipzig de l’immense compositeur Richard Wagner.

22 mai 1859 : naissance à Edimbourg, de l’écrivain Arthur Conan Doyle, le père de Sherlock Holmes.

22 mai 1907 : naissance à Etterbeck, du dessinateur belge Georges Rémi, dit Hergé, le créateur de Tintin.

——————————————————————————————

Ecrivain et trafiquant, Henry de Monfreid, le dernier véritable aventurier, s’éteint à Ingrandes dans l’Indre le 13 décembre 1974.

Contemporain de Tintin, Hergé en a fait un anonyme capitaine de bateau dans l’album « Les Cigares du Pharaon ». Il aurait aussi pu être un des personnages d’Hugo Pratt dont il connaissait le père et qui l’a rencontré alors qu’il était enfant avant de faire parcourir à son Corto les mêmes paysages d’Abyssinie dans « les Ethiopiques ».

———————————————————————————————————-

Du beau monde hier à Bruxelles pour la première du film en 3D de Spielberg « Les aventures de Tintin. Le secret de la Licorne ».Très décontracté, le réalisateur d’Indiana Jones a rendu un hommage appuyé au talent d’Hergé nous dit-on. Où l’ironie est piquante, c’est que si Léon Degrelle, qui fut aussi journaliste au « Petit Vingtième », où officiait Hergé, n’affabule pas, dans son livre « Tintin mon copain » et que Hergé s’est bien inspiré de lui pour créer son personnage de vaillant petit reporter (il portait houpette et culotte de golf) , c’est en fait au chef de Rex que Steven Spielberg et Gad Elmaleh, très présent sur toutes les photos et devant toutes les caméras, ont rendu un vibrant hommage  ! amusant, non ?

—————————————————————————————————-

Ça m’arrive de temps en temps, un gros ras le bol et une grande lassitude qui frôlent le dégoût : plus possible de jeter un œil aux infos sans avoir la nausée et des envies de meurtre, écoeuré devant les agissements de tous ces salauds qui nous prennent pour des cons -pas forcément à tort d’ailleurs puisqu’on n’a pas encore été capables de les foutre dehors à coups de pompes dans le train… Complètement saturé, il est temps, alors, de se retirer sous sa tente, et c’est encore ce que j’ai fait avec bonheur cette dernière quinzaine : plus de guerre-non-guerre en Libye, plus d’affaire pitoyable DSK, plus de Bourses en dégringolade, plus de diatribes de ces cloportes qui veulent m’imposer tout ce que je n’aime pas, tous ces chantres de l’égalité, de l’amour universel, du métissage, de la mondialisation, de la société marchande ! Quinze jours passés, quasiment immergé, à traquer sur le Net le forum ou le site dédié à la nostalgie dans un univers plein de fraîcheur. En définitive, le bonheur total…

http://forum.cinefaniac.fr/index.php (le meilleur des films : action, aventures, comédies, comédies musicales mais surtout le film noir et le western !)

http://avengers.easyforum.fr/ (forum dédié à la série Chapeau Melon et Bottes de Cuir mais où l’on parle aussi de Sherlock Holmes et de James Bond)

http://destinationgoldseries.xooit.fr/index.php (forum très complet sur les séries et les feuilletons des années 60 à 90)

http://www.forum.polarnoir.fr/ (excellent forum dédié au roman policier : Roman noir, hard-boiled, récit d’enquête ou de procédure, thriller, polar social ou politique, loufoque ou humoristique, voire historique… Du polar en général à la littérature policière en particulier. )

http://livres-d-enfants.conceptbb.com/forum (espace de discussion sur les livres d’enfants et les bibliothèques verte et rose, en particulier, pour ce qui me concerne et m’intéresse les Club des Cinq d’Enid Blyton, les 6 compagnons de Paul-Jacques Bonzon, et les aventures de Michel de Georges Bayard)

http://www.forumpimpf.net/index.php (le forum de la BD et de la littérature populaire en général)

http://litteraturepopulaire.winnerbb.net/forum (forum dédié à ce qu’on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature. Complète parfaitement le précédent)

http://forums.bdfi.net/index.php (Forums de discussions du site Base de Données Francophone de l’Imaginaire. Ils sont relatifs aux genres science-fiction, fantastique, fantasy, merveilleux, horreur, gore -thèmes et sujets imaginaires, auteurs, collections…)

 http://www.annees-marabout.com/portal.php ( Une revue de la collection Marabout, de ses héros, surtout Bob Morane, Doc Savage, Nick Jordan, Harry Dickson, et de ses illustrateurs : joubvert, Attanasio, Forton, etc.)

http://eudesjf.free.fr/Nick_Jordan/accueil_nj.htm (le site non officiel du héros créé par André Fernez)

http://aproposdebobmorane.net/index.php (tout ou presque sur Bob Morane -aventures, livres, débats, rencontres)

http://www.imaginaire.ca/index.htm ( Tout sur Harry Dickson, le Sherlock Holmes américain de Jean Ray, mais aussi sur Bob Morane, Clive Cussler, les éditions Marabout, Jules Verne, Sherlock Holmes)

http://www.bdgest.com/forum/jerome-k-jerome-bloche-t5308-280.html (toute la BD, notamment franco-belge avec, parmi bien d’autres sujets, 15 pages sur Jérôme K. Jérôme Bloche)

http://www.hermannhuppen.com/forum/ très complet sur l’auteur Hermann, notamment sur sa série post-apocalyptique Jérémiah)

http://www.inedispirou.net/forum/index.php (le journal Spirou mais aussi les personnages -Spirou et Fantasio- et les albums passés à la moulinette)

http://franquin.org/forum/viewforum.php?f=14 (toute l’oeuvre d’André Franquin : Gaston, Spirou, Modeste et Pompon, etc.)

http://www.centaurclub.com/forum/ (tout ce qui a trait à Blake et Mortimer, les personnages créés par Edgar P. Jacobs)

http://tintinophile.xooit.fr/index.php (les Aventures de Tintin, forum des tintinophiles que complète utilement le suivant:)

http://www.tintin.com/index2.php#/home/home.swf

http://www.thorgal-bd.fr/forum/ (Thorgal et son univers)

————————————————————————————————–

Quatre anniversaires aujourd’hui :

22 mai 1813, celui de Richard Wagner d’abord dont j’écoute en ce moment en boucle le Lohengrin, dirigé par Rudolf Kempe et qui charma tant Louis II de Bavière qu’il fit construire plus tard un château tout droit sorti d’un conte de fées : Neuschwanstein , le « nouveau rocher du cygne », en hommage au chevalier du Cygne…

22 mai 1859, celui d’Arthur Conan Doyle qui inventa le détective le plus célèbre au monde, Sherlock Holmes qu’il tua dans « le problème final » mais qu’il fut obligé de ramener à la vie sous la pression de ses lecteurs.

22 mai 1907, celle de Georges Remi, alias Hergé, père de Tintin et rien que pour emmerder le dénommé Mbutu Mondondo qui se démène pour faire interdire aux mineurs « Tintin au Congo » jugé raciste, en France et en Belgique (après les décisions aux Etats-Unis et en Angletrerre) :

22 mai 1942, enfin celui de Theodor John Kaczynski, surnommé Unabomber : mathématicien et terroriste américain. Il s’est battu contre ce qu’il dénonçait comme les dangers inhérents à la direction prise par le progrès dans une société industrielle et une civilisation technologique qui s’éloignaient, selon lui, chaque jour de l’humanité. Pendant près de 20 ans, il envoya des colis piégés artisanaux à diverses personnes construisant ou défendant cette société technologique, et fit trois morts et 29 blessés. Il a fait l’objet de la chasse à l’homme la plus coûteuse de l’histoire du FBI avant d’être dénoncé par son frère cadet.

————————————————————————————————————————————-

pour me contacter

avril 2017
L M M J V S D
« Fév    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

a

Des racines et des elfes

Tigialon uscas

Blog Stats

  • 1,171,366 hits