You are currently browsing the tag archive for the ‘homosexualité’ tag.

Hier à Paris, « marche des fiertés 2010 » avec comme principal mot d’ordre « l’amour ne discrimine ni le sexe, ni la couleur » : tout ce qu’on aime !… alors que j’aurais plutôt tendance à penser qu’ils peuvent bien faire ce qu’ils veulent… on en arrive au résultat inverse : ces fiottes, mâles, femelles ou autres, assimilés ou non, me dégoutent : il ne faudrait même pas beaucoup me pousser pour me faire croire que c’est une maladie.. … j’ai beau essayer de les voir avec tout ce que je peux , au mieux de tolérance, au pire d’indifférence : ils-elles me débectent… j’ai la sensation que tout ça sent la sueur, le parfum bon marché le shit et la mauvaise haleine sur fond de musique techno de rires hystériques de pédés chatouillés et des « vroum vroum » des bagnoles de la très grosse opération pub de Renault … se voient comme des rebelles … fiertés, mon œil ! Ils-elles sont là pour faire chier le bourgeois hétéro : « homo c’est cool, hétéro c’est ringue»… sans se rendre compte que ce sont toujours ceux qui se flattent de « violer les tabous » qui sont ceux qui en ont le plus besoin pour mener à bien les provocations qui leur tiennent de personnalité …et sont en fait d’un conformisme pitoyable … même les juifs et les cathos étaient là … youpeeeee … tout le monde s’enc… s’.amuse pardon… avec bien sur toute la gauche en première ligne, Harlem Désir en tête …tellement dérisoire tout ça …

—————————————————————————————————————————————

Publicités

Il y a quelques temps, j’ai lu , au sujet du tournage d’un nouveau film mettant en scène Sherlock Holmes avec Robert Downey Jr. dans le rôle du célèbre pensionnaire du 221b Baker Street, que cette adaptation allait faire date dans la mesure où, le chroniqueur insistait bien là dessus, on prenait « enfin » un mec viril pour jouer le détective. Je pense que Robert Downey Jr. peut effectivement être très bien, ce n’est pas le problème… le problème c’est qu’aujourd’hui, il se trouve de plus en plus de plumitifs, philosophes ou psychologues de comptoir, écrivains ou journaleux incultes à renverser le sens des mots, à fausser le sens des valeurs. Celui dont je parle n ‘hésitait pas à déplorer qu’on ait jusque là choisi des acteurs précieux, parfois même efféminés pour tenir le rôle phare. Efféminés Christopher Plummer ? Nicol Williamson ? Robert Stephens ? Michael Caine ? Peter Cushing ? Basil Rathbone ? efféminé Jérémy Brett ?… le meilleur Sherlock qu’on ait jamais vu …

jeremy-brett

C’t’un monde je trouve, qu’à notre époque, il faut bien le dire, de dévirilisation, on confonde paradoxalement le fait d’être efféminé avec la classe ou l’élégance … sans doute parce que c’est une des valeurs premières, fondamentales, basiques … si dangereuse sans doute qu’on cherche, tout en prônant des valeurs dévirilisatrices je le répète (mais je précise aussi que l’homme viril n’a rien à voir avec le bourrin-gros-con-macho) , à faire croire qu’avoir de l’élégance c’est être efféminé et n’est réservé qu’aux «tarlouzes»… pour ce qui est de la préciosité , souvent présente chez certains homos, elle n’a non plus rien à voir avec la classe ou l’élégance que je range dans le premier peloton des valeurs aristocratiques…on l’aura compris … Donc, en forme de conclusion, on peut se dire que le chroniqueur en question participe à son niveau à l’offensive généralisée de transmutation des valeurs, il a les traits alors d’un collabo … ou bien, c’est un con … ce qui est encore possible et ce qui n’est d’ailleurs pas contradictoire … élémentaire …

pour me contacter

juin 2019
L M M J V S D
« Fév    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

a

Des racines et des elfes

Tigialon uscas

Blog Stats

  • 1 276 817 hits
Publicités