You are currently browsing the tag archive for the ‘Jean Ray’ tag.

AVT_Jean-Ray_861

« L’affaire du couvent des Pères Blancs ne fut pas mauvaise.
J’aurais pu faire main basse sur bien des choses précieuses mais, pour être un indévot, je ne suis pas un incroyant et l’idée seule de m’emparer d’objets du culte, même s’ils sont d’or et d’argent massifs, m’emplit d’horreur.
Les bons moines pleureront leurs palimpsestes, incunables et antiphonaires disparus, mais ils loueront le Seigneur d’avoir détourné une main impie de leurs ciboires et de leurs ostensoirs.
J’ai cru que la lourde gaine d’étain que je découvris dans une cachette de la bibliothèque monacale, devait contenir quelques coûteux parchemins dont un collectionneur sans grand scrupule m’aurait donné gros, mais je n’y trouvai qu’un gribouillis dont je remis la difficile lecture à des jours à venir.
Ils vinrent, à l’époque où le produit de mon expédition fit de moi un bourgeois aisé, aux aspirations calmes et régulières. Il n’y a que la fortune pour faire d’un ruffian un honnête homme, soumis aux lois humaines.
Je dois quelques explications quant à ma propre personne. Elles seront brève, car ma vie passée exige discrétion. »

Jean Ray, la première page, dans l’édition Marabout de l’ « Inventaire en guise de préface et d’explication » de son chef-d’œuvre « Malpertuis ».

Il est aussi le père de Harry Dickson, le Sherlock Holmes américain dont les aventures (105 au total) comme les remarquables dizaines de nouvelles fantastiques, ont meublé les après midis pluvieux de nos adolescences…

Jean Ray est mort le 17 septembre 1964 à Gand.

————————————————————————————————————

Publicités

A partir de mes dix ans j’ai passé bien des heures plongé dans les volumes Marabout dans lesquels on trouvait l’essentiel des œuvres de Jean Ray, aussi connu sous le nom de John Flanders. Romans fantastiques parmi lesquels Malpertuis, La Cité de l’indicible peur, ou ses multiples contes et nouvelles, mais aussi ses enquêtes mi-policières mi-fantastiques où le grand Harry Dickson damait le pion à Sherlock Holmes sans mal.

Thomas Owen, un autre des ces grands écrivains fantastiques édités par Marabout lui a dédié cet épigraphe :

« Il faut saluer ce maître du sel et du soufre, du visqueux et du glacé, ce génie de l’innommable.
Au centre de l’épouvante, immobile comme une pierre grise, il tient fermés à demi ses méchants yeux d’acier. Il a tendu ses pièges, tissé ses toiles velues, creusé les trappes ténébreuses dans les couloirs de notre démarche égarée.
Approchez ! Approchez donc… La porte verte s’ouvre à pic sur la noire Tamise ; le miroir franchi nous jette au visage l’haleine du néant ; le gantelet de fer, prison d’une main morte, poursuit sa vie maudite… L’engoulevent fait trembler Berlichingen.
Approchez-donc, Jean Ray vous fait signe. Sur son torse blême, voyez courir la noire tarentule. Sur son dos, touchez du doigt les mauves cicatrices de cette bagarre avec l’invisible ou les matelots lettons tués à Rotterdam.
Vous qui êtes attirés par le mystère et sa sœur aux yeux de jade, la Peur, prenez le breuvage toxique que vous tend ce vieil homme d’une infernale jeunesse. »

Jean Ray est mort le 17 septembre 1964.

Ça m’arrive de temps en temps, un gros ras le bol et une grande lassitude qui frôlent le dégoût : plus possible de jeter un œil aux infos sans avoir la nausée et des envies de meurtre, écoeuré devant les agissements de tous ces salauds qui nous prennent pour des cons -pas forcément à tort d’ailleurs puisqu’on n’a pas encore été capables de les foutre dehors à coups de pompes dans le train… Complètement saturé, il est temps, alors, de se retirer sous sa tente, et c’est encore ce que j’ai fait avec bonheur cette dernière quinzaine : plus de guerre-non-guerre en Libye, plus d’affaire pitoyable DSK, plus de Bourses en dégringolade, plus de diatribes de ces cloportes qui veulent m’imposer tout ce que je n’aime pas, tous ces chantres de l’égalité, de l’amour universel, du métissage, de la mondialisation, de la société marchande ! Quinze jours passés, quasiment immergé, à traquer sur le Net le forum ou le site dédié à la nostalgie dans un univers plein de fraîcheur. En définitive, le bonheur total…

http://forum.cinefaniac.fr/index.php (le meilleur des films : action, aventures, comédies, comédies musicales mais surtout le film noir et le western !)

http://avengers.easyforum.fr/ (forum dédié à la série Chapeau Melon et Bottes de Cuir mais où l’on parle aussi de Sherlock Holmes et de James Bond)

http://destinationgoldseries.xooit.fr/index.php (forum très complet sur les séries et les feuilletons des années 60 à 90)

http://www.forum.polarnoir.fr/ (excellent forum dédié au roman policier : Roman noir, hard-boiled, récit d’enquête ou de procédure, thriller, polar social ou politique, loufoque ou humoristique, voire historique… Du polar en général à la littérature policière en particulier. )

http://livres-d-enfants.conceptbb.com/forum (espace de discussion sur les livres d’enfants et les bibliothèques verte et rose, en particulier, pour ce qui me concerne et m’intéresse les Club des Cinq d’Enid Blyton, les 6 compagnons de Paul-Jacques Bonzon, et les aventures de Michel de Georges Bayard)

http://www.forumpimpf.net/index.php (le forum de la BD et de la littérature populaire en général)

http://litteraturepopulaire.winnerbb.net/forum (forum dédié à ce qu’on nomme littérature populaire, littérature marginale, autre littérature, paralittérature. Complète parfaitement le précédent)

http://forums.bdfi.net/index.php (Forums de discussions du site Base de Données Francophone de l’Imaginaire. Ils sont relatifs aux genres science-fiction, fantastique, fantasy, merveilleux, horreur, gore -thèmes et sujets imaginaires, auteurs, collections…)

 http://www.annees-marabout.com/portal.php ( Une revue de la collection Marabout, de ses héros, surtout Bob Morane, Doc Savage, Nick Jordan, Harry Dickson, et de ses illustrateurs : joubvert, Attanasio, Forton, etc.)

http://eudesjf.free.fr/Nick_Jordan/accueil_nj.htm (le site non officiel du héros créé par André Fernez)

http://aproposdebobmorane.net/index.php (tout ou presque sur Bob Morane -aventures, livres, débats, rencontres)

http://www.imaginaire.ca/index.htm ( Tout sur Harry Dickson, le Sherlock Holmes américain de Jean Ray, mais aussi sur Bob Morane, Clive Cussler, les éditions Marabout, Jules Verne, Sherlock Holmes)

http://www.bdgest.com/forum/jerome-k-jerome-bloche-t5308-280.html (toute la BD, notamment franco-belge avec, parmi bien d’autres sujets, 15 pages sur Jérôme K. Jérôme Bloche)

http://www.hermannhuppen.com/forum/ très complet sur l’auteur Hermann, notamment sur sa série post-apocalyptique Jérémiah)

http://www.inedispirou.net/forum/index.php (le journal Spirou mais aussi les personnages -Spirou et Fantasio- et les albums passés à la moulinette)

http://franquin.org/forum/viewforum.php?f=14 (toute l’oeuvre d’André Franquin : Gaston, Spirou, Modeste et Pompon, etc.)

http://www.centaurclub.com/forum/ (tout ce qui a trait à Blake et Mortimer, les personnages créés par Edgar P. Jacobs)

http://tintinophile.xooit.fr/index.php (les Aventures de Tintin, forum des tintinophiles que complète utilement le suivant:)

http://www.tintin.com/index2.php#/home/home.swf

http://www.thorgal-bd.fr/forum/ (Thorgal et son univers)

————————————————————————————————–

De son vrai nom Raymond Jean Marie De Kremer , Jean Ray est né le 8 juillet 1887, à Gand , où il a fait ses études. Selon la légende, qu’il a lui même répandue , il se serait engagé comme marin et aurait fait le tour du monde, participant à la contrebande d’alcool durant la prohibition aux États-Unis. Il occupe la place la plus importante au sein de l’école belge du fantastique et il est certainement l’auteur que j’ai le plus fréquenté à une certaine époque dans la fameuse collection Marabout qui avait à ce moment un  impressionnant catalogue « fantastique » et éditait aussi les Bob Morane de son ami Henri Vernes.. Son œuvre se caractérise surtout par des histoires peuplées de fantômes et de créatures de l’au-delà. La peur en est le moteur principal, ainsi que ce que cache chaque masque que porte tout individu et l’idée de la survivance des dieux. On peut citer « Malpertuis », « La cité de l’indicible peur », « Le grand nocturne », « Les contes du Whisky ».Il est aussi célèbre, pour les amateurs, par la série de fascicules populaires : Harry Dickson . Il n’a pas créé la série à l’origine,mais ne fut en fait – au début – que traducteur des aventures d’un « Sherlock Holmes américain », de l’allemand vers le néerlandais , puis vers le français. À la longue, il finit par trouver les textes d’origine si médiocres qu’il obtint l’accord de son éditeur pour réécrire les histoires à condition qu’elles respectent le titre et le dessin de couverture des recueils originaux. 103 aventures seront ainsi entièrement de sa main sur les 178 fascicules parus.

Il est mort le 17 septembre 1964.

——————————————————————————-

pour me contacter

août 2019
L M M J V S D
« Fév    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

a

Des racines et des elfes

Tigialon uscas

Blog Stats

  • 1 280 804 hits
Publicités